La marche pour le climat à Lyon le 21 septembre 2019. @Lucas Lemmel / Lyon Climat

Une marche pour le climat organisée à Lyon ce samedi 12 mars, à un mois de la présidentielle

À un mois de l’élection présidentielle, plusieurs associations et groupes de militants ont prévu de se rassembler à Lyon, ce samedi 12 mars, pour le climat et interpeller les Lyonnais et les candidats sur l’importance des questions environnementales dans la campagne électorale. 

À la fin du mois de mars 2021, près de 10 000 personnes, selon les organisateurs, avaient défilé dans les rues de Lyon pour réclamer une "une vraie loi climat". Quelques semaines plus tard, ils étaient de nouveau plusieurs milliers à battre le pavé lyonnais pour sanctionner cette même loi climat adoptée par l’Assemblée nationale et jugée trop peu ambitieuse. 

Un an plus tard et alors que le premier tour de l’élection présidentielle approche à grands pas, plusieurs associations lyonnaises et groupes de militants locaux, à l’instar de Lyon Climat ou encore de Greenpeace ont décidé de se mobiliser une nouvelle fois pour le climat en organisant une marche ce samedi 12 mars. "À un mois de l'élection présidentielle, nous pouvons encore agir. Nous devons leur rappeler [aux candidats, Ndlr] l’ordre des priorités et faire de 2022 l’année où la France a enfin été à la hauteur des défis sociaux et environnementaux. Nous n’attendrons pas 5 ans de plus", expliquent les organisateurs. 

Placer le climat au coeur de la présidentielle

"Apartisane et familiale", cette marche s’élancera à 14 heures de la place Jean-Macé dans le 7e arrondissement de Lyon. Son intitulé, Don’t Look Up, en référence au récent blockbuster de Netflix avec Leonardo DiCaprio qui dresse un parallèle avec les conséquences du dérèglement climatique en pointant du doigt le rôle des responsables politiques, est loin d’être anodin en pleine campagne électorale. Comme partout en France, où des rassemblements seront organisés ce samedi, les différentes associations mobilisées à Lyon marcheront notamment avec un but, que "les revendications sociales et environnementales" trouvent leur place "au cœur de cette campagne électorale".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut