Photo d’illustration. Véhicule de la police nationale garé devant le commissariat de police au niveau de l’Hôtel de Ville. @WilliamPham

Une figure de l'ultradroite lyonnaise en garde à vue pour violence

Une figure de l'ultradroite lyonnaise a été placée en garde à vue dans la nuit de jeudi à vendredi pour des faits de violence avec arme à Lyon, indique l'AFP.

L'auteur présumé des faits est un ancien membre de Génération identitaire, association dissoute en mars 2021 qui avait notamment défrayé la chronique au printemps 2018 en menant des patrouilles anti-migrants dans les Alpes.

Deux victimes poignardées, un policier agressé

Il est en garde à vue pour "violence avec arme au préjudice de deux victimes" et "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique", a indiqué le parquet de Lyon à l'AFP.

"L'enquête se poursuit pour déterminer les motifs et les circonstances exactes de la commission des faits", a indiqué le parquet à l'AFP, sans plus d'information à ce stade sur les victimes.

Des faits survenus dans les pentes de la Croix-Rousse

Les faits se seraient déroulés dans le quartier des pentes de la Croix-Rousse, "peu de temps après un collage organisé là par le candidat de gauche (REG)" aux législatives dans cette circonscription, Raphaël Arnault, ancien porte-parole du collectif "antifa" Jeune Garde de Lyon.

Le membre de l'ultradroite aurait alors été reconnu et interpellé "par des jeunes hommes", et en aurait agressé deux à coups de couteau, selon Libération, l'un à la gorge, l'autre au bras.

Sur son compte Twitter, Raphaël Arnault a dénoncé une "attaque raciste au couteau par un des leaders identitaires (que nous connaissons bien à Lyon)", publiant une photo d'une des deux victimes présumées, atteinte au cou.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut