L'équipe des éditions du gros Caillou, à Lyon
L’équipe des éditions du gros Caillou

Typiquement lyonnais : les éditions du Gros Caillou

Place incontournable du quartier Croix-Rousse, "le Gros Caillou" a donné son nom à une nouvelle maison d’édition lyonnaise qui compte bousculer l’univers du roman en France.

À la naissance de ce projet, quatre amis lyonnais passionnés de lecture. Fabrice Faure, un autodidacte et entrepreneur qui ne craint pas de se lancer dans de nouveaux projets, Jean-Christophe Lasine, un passionné du 7e art et de la littérature, Jodie Gabriele, une globetrotteuse qui a toujours voyager un livre à la main et qui est toujours revenue à Lyon et Emilie Beaud, amoureuse de lecture et de graphisme qui sera chargé de sublimer les couvertures des futurs livres la maison. Puis, le cinquième membre est arrivé en la personne de Sigolène Du Besset. Fraichement arrivée à Lyon, Sigolène a découvert le projet et par amour des livres s’est lancée. "C’est un vrai projet ! Il y a le plaisir des mots, de lire et de l’art etc, il y a une autre casquette qui est celle de faire un business qui tient la route qui va de l’avant, qui soit profitable, qui soit rentable, efficace et voilà."

Petit feutre entre amis

L'équipe des éditions du gros Caillou, à Lyon
L'équipe des éditions du gros Caillou

Les éditions du Gros Caillou s’est monté d’une manière très simple : des discussions entre vieux amis autour de plusieurs apéros. À la base, c’est l’écrivain Vincent Ravalec qui propose l’idée à Fabrice. Ce dernier a tout de suite été convaincu et a décidé d’en parler avec ses amis à Lyon : "À force de prendre l’apéritif, de discuter avec des gens agréables on s’est dit "allez feu !". C’est une histoire de copains, on se connait tous en dehors de la vie privée et on s’est dit qu’on allait y aller. C’est parti comme ça." Néanmoins, les quatre Lyonnais avaient à côté de ce projet leur carrière a mener. Il n’était pas possible pour eux de se lancer tout de suite à plein temps : "on avait beau faire, on disait qu’on allait distribuer les livres que ça allait se faire tout seul, mais on s’est très rapidement rendu compte qu’il nous manquait quelqu’un dans le quotidien."

C’est à ce moment où, comme un coup du destin, Sigolène est arrivée dans la ville. "On a eu la chance extraordinaire de rencontrer Sigolène qui débarque dans une ville, à Lyon, où il n’y a pas de maisons d’édition. Et elle tombe sur des gens plutôt sympas, plutôt sérieux, qui veulent en monter une. [...] L’arrivée de Sigolène a vraiment été décisive dans le cap qu’on a voulu passer dans la maison d’édition."

Tout est alors allé vite. La maison d’édition voit le jour en décembre 2021 et les statuts sont officiellement signés en février

Suspense et les thrillers

Ces 5 passionnés partagent le même amour pour les romans à suspense. Ils ont préféré ne pas s’éparpiller, ils ne font ni BD, ni jeunesse, ni politique, etc. Ce sont bien les polars et les thrillers qu’ils préfèrent, et plus largement le suspense ! "Nous, nos petits coups de cœur ce sont souvent les polars thrillers. Après le concours on l’oriente un peu comme ça. On ne ferme pas de porte car il peut y avoir de très bons styles différents qui peuvent arriver. Mais s’il y avait une super histoire d’aventure, de romance qui nous plait, on est complètement ouvert. On est surtout sur des histoires qui font vivre les émotions aux lecteurs, on a envie qu’ils aient envie de tourner les pages."

Le parti pris de l'indépendance

Lyon étant pauvre en édition indépendante, ils ont donc décidé d’essayer de mettre leur pierre à l’édifice. En effet, les plus grandes maisons d’édition sont souvent à Paris. Les maisons à Lyon s'inscrivent dans la plupart du temps dans des domaines spécifiques comme POL qui font des éditions techniques.

Mais que signifie le fait d’être indépendant ? La réponse est simple : "disons que c'est noter la maison d’édition, on fera ce qu’on veut, on fera vraiment ce dont on a envie de faire. On va défendre les textes auxquels on croit. Indépendamment des grandes maisons d’édition, où il peut y avoir aussi des arbitrages qui sont pris d’une collection à une autre, ou d’un auteur à l’autre. Nous, les auteurs qui nous rejoindrons, on aura vraiment voulu travailler avec eux et on va vraiment pouvoir mettre les moyens derrières eux aussi, et en toute liberté puisqu’effectivement la maison sera vraiment libre."

"Un gros vivier d'écrivains"

Même si les cinq membres de l'équipe ne sont pas tous de Lyon (Sigolène venant tout de même de la région), ils partagent le même amour pour cette ville. À travers le choix des livres qui publieront, et des auteurs qu’ils vont soutenir, les éditions du Gros Caillou montre son attachement aux talents lyonnais. "Il y a un gros vivier d’écrivains, qui n’arrivent pas forcément à se faire publier parce que c’est assez compliqué de trouver une maison d’édition qui veut bien éditer. Nous, on a justement cette chance par rapport aux autres pour le moment à Lyon. Notre but est de pouvoir accéder plus facilement à l’édition. »

Quoi de plus lyonnais que de prendre le nom d’une place dans un des quartiers les plus authentiques de Lyon. Le Gros Caillou a donc une emprunte sentimentale, mais pas que : "il y avait aussi la symbolique de jeter un pavé dans la mare. Parce que finalement on a aussi envie de bousculer un peu toutes ces maisons d’édition historiques et arriver et montrer qu’on sait faire notre place »

Rayonner à l'échelle nationale

Même si la maison est jeune, les ambitions et les projets sont là. À seulement 4 mois de création, un premier rendez-vous littéraire a été créé : le prix du Gros Caillou. Grâce à cet évènement, les éditions du Gros Caillou veut mettre en lumière les écrivains de roman lyonnais. Pour cela les conditions sont claires : il suffit pour l’écrivain d’être né ou de vivre dans la région, ou alors d’écrire son histoire dessus. Pour le moment, 16 manuscrits ont déjà été reçus. Le concours est ouvert jusqu’au 30 septembre 2022. C’est au mois de janvier que sera annoncé le grand gagnant, qui remportera un contrat d’édition.

Mais ne vous y trompez pas, les éditions du Gros Caillou ne restera pas collé dans la région : "on ne veut pas rester cloisonné à la région. On veut que nos auteurs soient connus au niveau national. Le but ce n’est pas de faire des éditions que régionales. On part de notre ancrage à Lyon et ensuite on rayonne d’un point de vue national». Le but est de promouvoir les talents lyonnais et de l’Auvergne-Rhône-Alpes dans la région, puis dans la France.

L’avenir

livre éditions du Gros Caillou Lyon
Couverture du Dernier jour, par les éditions du Gros Caillou à Lyon

En plus du prix du Gros Caillou, plusieurs livres vont être publiés. Un premier en automne, puis trois avant l’été 2023.

Le tout premier livre, Le dernier jour s’inscrit dans le monde du polar et du suspense. "C’est l’histoire d’un homme, en apparence sans histoire, qui un matin se réveille et trouve sa femme assassinée chez lui. Ses deux enfants ont disparu. On démarre avec une course poursuite dans Lyon, car cet homme va tout faire pour essayer de retrouver ses enfants, savoir s’ils sont encore en vie et où ils sont. C’est un pur thriller."

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut