La Lyonnaise Caroline Garcia brille à l’US Open (Photo by MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)

Tennis : Au Masters, la Lyonnaise Caroline Garcia veut achever en beauté sa "remontada"

La Lyonnaise Caroline Garcia s'apprête à donner ses derniers coups de raquette de l'année lors du Masters Féminin, dans un tournoi réservé aux huit meilleures joueuses de 2022. Avec l'espoir de clôturer de la plus belle des manières son année sensationnelle.

À partir d'aujourd'hui, la Lyonnaise Caroline Garcia, va disputer le Masters WTA à Fort Worth (États-Unis), un tournoi réservé aux huit meilleures joueuses de tennis de la planète. La sixième du classement WTA a l'occasion de conclure et conforter son retour en grâce dans le gratin mondial. Pour son entrée dans la compétition, elle affronte l'Américain Coco Gauff dans la nuit de mardi 1er à mercredi 2 novembre.

La perte de son entraîneur avant la compétition

Caroline Garcia vient sur ce dernier grand tournoi de l'année avec de réelles ambitions. Elle va essayer de devenir la première Française depuis Amélie Mauresmo en 2005 à remporter l'épreuve. Malheureusement, c'est sans son coach Bertrand Perret, qu'elle se présente à Fort Worth au Texas. Dans un entretien accordé au journal l'Équipe, l'ancien entraîneur de Garcia a souligné que " des problèmes ont fini par gâcher l'ambiance, j'ai donc décidé d'arrêter".

La fin de cette collaboration arrive alors que Garcia a effectué une remontée fantastique au classement mondial cette année. La joueuse de 29 ans est passée de la 74e place en mai 2022 au 6e rang mondial avant le Masters.

Lire aussi : La Lyonnaise Caroline Garcia qualifiée pour le Masters de tennis

Un retour en grâce

Perturbée par une blessure au pied au début de l'année 2022, Caroline Garcia semblait en perdition, très loin de son niveau qui l'avait porté à la 4e place mondiale en 2017. Pour se relancer, la Lyonnaise est revenue à l'un de ses plaisirs : les tournois en double. Classée n°2 mondiale de la catégorie en octobre 2016, elle a remporté sept titres duo dans sa carrière. En juin dernier, elle a remporté avec sa compatriote Kristina Mladenovic un titre prestigieux sur la terre battue de Roland-Garros. Une victoire majeure qui lui a redonné confiance en son jeu. Après ce trophée, Caroline Garcia est devenue (presque) imbattable lors de la saison estivale.

Elle a décroché trois titres à Bad Hombourg, Varsovie, mais surtout dans le WTA de Cincinnati. Mais, le fait le plus marquant reste sa demi-finale à l'US Open en septembre, l'un des quatre tournois du Grand Chelem. A 28 ans, elle a donné un second souffle à sa carrière. Après sa défaite en finale de l'US Open, elle déclarait au micro de l'Équipe, "on a vu tout le positif des dernières semaines, toutes les options que j'avais encore pour progresser, donc ça donne beaucoup d'espoir". En à peine trois mois, Caroline Garcia a retrouvé une place dans les hautes sphères du tennis mondiale.

Un groupe relevé pour le Masters Féminin 

Avec un style de jeu retrouvé, agressif et constamment tourné vers l'attaque, la Lyonnaise pourrait parachever parfaitement sa folle année de tennis. Ce vendredi 28 octobre, à l'Hôtel Drover de Fort Worth, la Française a assisté au tirage au sort du Masters Féminin. Elle a hérité d'un groupe relevé où figure notamment la n°1 mondial, Iga Swiatek, mais aussi Coco Gauff et Daria Kasatkina.

La 6e mondiale est à 29 ans la doyenne des participantes. Elle lancera sa compétition, dans la nuit de mardi à mercredi contre l'Américaine Coco Gauff, une joueuse qu'elle avait éliminée en quarts de finale de l'US Open, le mois dernier.

Cinq ans après sa première participation à l'événement, ou elle avait terminé en tête de son groupe en battant notamment la future gagnante du tournoi, la Danoise Caroline Woziniaicki avant de se faire éliminer par la légende Venus Williams aux portes de la finale, elle espère donc faire mieux. "Au Masters, tous les matchs sont au couteau, expliquait-elle à RMC jeudi 27 octobre. Du premier au dernier point, il faut montrer les dents."

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut