© Antoine Merlet / Simulation Lyon Capitale

Téléphérique à Lyon : les villes de Sainte-Foy-lès-Lyon et de La Mulatière organisent un référendum le 28 novembre

Opposées au projet de téléphérique entre Francheville et Lyon, les mairies de Sainte-Foy-lès-Lyon et de La Mulatière ont pris la décision d'organiser un "référendum consultatif" sur leur territoire le dimanche 28 novembre. 22 000 Fidésiens et 6 000 Mulatins sont appelés aux urnes sur ce projet tant et tant commenté. Une manière de mettre encore un peu plus la pression sur le Sytral.

Les mairies de Sainte-Foy-lès-Lyon et de La Mulatière ne lâchent rien. Les deux villes ont décidé d'organiser un référendum consultatif le dimanche 28 novembre prochain sur le projet de téléphérique entre Francheville et Lyon. Et ainsi demander directement leur avis sur le projet aux 22 000 Fidésiens et 6 000 Mulatins.

Sainte-Foy et La Mulatière veulent mettre le Sytral sous pression

Un référendum consultatif qui aura donc lieu en pleine concertation sur le projet défendu par le Sytral (la concertation est prévue du 15 novembre 2021 au 15 février 2022).  "N'étant pas maître d'ouvrage et n'ayant pas la compétence du Sytral, nos communes ne peuvent imposer un referendum décisionnel. Juridiquement, les villes peuvent toutefois organiser un référendum consultatif. Libre au Sytral d'écouter ou non le résultat démocratique", écrivent de concert Véronique Déchamps, la maire de La Mulatière et Véronique Sarselli, la maire de Sainte-Foy-lès-Lyon. Ce référendum sera consultatif. Il ne sera pas décisionnel. C'est le Sytral qui décide au final. Et qui décidera. Mais avec cet outil, les deux mairies comptent clairement mettre la pression au Sytral. Encore un peu plus. Et de mettre le Sytral dos au mur.

77 % des habitants de Sainte-Foy sont contre selon un sondage sorti cette semaine

"Estimant que l'avis des populations est fondamental sur un tel projet", "les villes proposent ainsi au Sytral un nouvel outil d'aide à la décision", poursuivent les deux maires. Fortement opposée au projet depuis son annonce détonante par le Sytral en décembre 2020, la mairie de Sainte-Foy s'appuie notamment sur un sondage, sorti cette semaine, où 77 % des Fidésiens interrogés sont contre le projet de téléphérique (dont 61 % « tout à fait défavorable »). Une étude commandée par la mairie de Sainte-Foy à l'IFOP. Seuls 23 % des habitants se déclarent favorables, 14 % "plutôt favorables" et 9 % seulement "tout à fait favorables". 90 % de la population de Sainte-Foy interrogée lors de ce sondage souhaite également un référendum sur ce projet.

Un vote "classique", un dimanche, les 22 000 Fidésiens et 6 000 Mulatins appelés aux urnes

Ce référendum consultatif, il va se passer comment ? "Nous reprendrons les modalités logistiques d’un scrutin classique avec un vote un dimanche, en bureaux de vote et nous nous entourerons de toutes les garanties d’impartialité. “Pro” ou “anti”, chaque citoyen
pourra participer et contrôler les opérations du scrutin", indique Véronique Déchamps, la maire de La Muulatière.

"Il y a une rupture de confiance avec le Sytral. Dès lors, il faut diversifier les outils d’expression citoyenne pour être en mesure de peser demain dans l’arbitrage du Sytral et après-demain dans le dossier d’enquête publique. Monsieur Bruno Bernard sera le bienvenu pour tenir un bureau de vote ou dépouiller les résultats avec nous ", conclut Véronique Sarselli, la maire de Sainte-Foy-lès-Lyon.

--

Lyon Capitale a déjà réalisé de nombreux articles sur ce projet de transport par câble dans l'ouest lyonnais, qui pourrait relier Francheville à Lyon, en passant par Sainte-Foy-lès-Lyon et La Mulatière. La concertation doit officiellement être lancée le 15 novembre. Elle s'annonce électrique.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut