Stationnement gênant à Lyon
Image Twitter @PolGM1

Stationnement sur les voies cyclables à Lyon : la Ville à Vélo veut des sanctions

L'association la Ville à vélo dénonce un manque de sanctions de la part de la Ville de Lyon, à l'égard du stationnement "gênant" voire "très gênant" sur les voies cyclables.

Trop peu de sanctions pour le stationnement gênant à Lyon. L'association la Ville à vélo, qui promeut l'usage du Biclou, dénonce la "faiblesse" des sanctions appliquées par la Ville de Lyon à l'encontre du stationnement gênant des véhicules sur les voies cyclables.

16 contraventions par jour sur voie cyclable

De ce fait, elle établit un constat avec des statistiques : 16 contraventions sur voie cyclable par jour contre 69 pour stationnement sur place de livraison, de janvier à septembre 2022. Aux yeux du collectif, la Ville de Lyon, n'a pas engagé "une vraie politique de lutte contre ces infractions". Elle demande expressément à la municipalité de "mettre un terme aux plus dangereuses, aux plus injustifiables et aux plus répétées d’entre elles."

stationnement de vélo gênant à Lyon
@ La Ville de Lyon

Pour rappel, le stationnement sauvage sur les voies cyclables est considéré comme "très gênant" dans le code de la route. Il est passible d'une contravention de 4e classe de 135 euros d'amende, minorée à 90 euros ou majorée à 375 euros si elle n'est pas acquittée dans les 45 jours. Les pistes cyclables ont été conçues uniquement pour les vélos et excluent donc les voitures et deux-roues motorisés.

"Stationner sa voiture sur une voie cyclable, c'est mettre en danger les usagers vulnérables qui les empruntent et décourager les novices ou les moins téméraires", souligne la Ville à vélo. Pourtant, il y a 29 % de contravention dans le 8e arrondissement de Lyon, contre seulement 3 % dans le 2e arrondissement, "alors qu'il compte davantage de kilomètres de voies cyclables", toujours selon les statistiques de la municipalité, calculées par la Ville à vélo. Parmi les axes et lieux prioritaires, on retrouve la rue de la barre à Lyon 2e, ou encore la rue Maurice Flandin à Lyon 3e.

Sensibiliser sur les voies cyclables

Le collectif demande à la Ville de Lyon des mesures de sensibilisation auprès des usagers de véhicules motorisés quant au danger que représente le stationnement gênant sur les pistes cyclables. Mise en place de "sanctions ciblées et régulières" ou encore "instauration d'un outil partagé de signalement de ces incivilités", font partie de la liste des mesures que la Ville à vélo réclame.

Même si la Ville conçoit des pistes cyclables, sa politique de lutte contre ces incivilités est vivement critiquée. En effet, en 2021, Lyon, ville écologique qui prône la mobilité douce, avait obtenu "la plus mauvaise note possible au sujet du respect des infrastructures cyclables", au baromètre Parlons Vélo, où 277 000 usagers du vélo en France avaient répondu, menée fin 2021.

Lire aussi : La Ville à Vélo demande l'accès aux données de tous les projets de voirie à la Métropole de Lyon

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut