soupçons de violences policières vénissieux
Une vidéo montre un homme subir une interpellation musclée à Vénissieux. (@X)

Soupçons de violences policières à Vénissieux : le PCF appelle au calme

Le parti communiste a réagi aux événements survenus le mardi 4 juin au soir devant un commerce de Vénissieux. Des vidéos montrant un policier frapper un homme à terre ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

Quelques heures après la diffusion des vidéos, le parti communiste a réagi dans un communiqué. Ce mercredi, des vidéos montrant une intervention policière à Vénissieux ont été diffusées sur les réseaux sociaux. On y voit notamment un policier frapper un homme à terre, au cours d'une interpellation. Mercredi, le député LFI de la 14e circonscription du Rhône, Idir Boumertit, a annoncé sur le réseau social X avoir procédé à un signalement au procureur de la République de Lyon pour un soupçon de violences policières survenues mardi soir devant un commerce de Vénissieux.

A lire aussi : Soupçons de violences policières à Vénissieux : un député alerte la justice

"Les communistes appellent à une action en justice qui permette de préciser les faits et les responsabilités" explique le parti politique de la maire de la Ville dans un communiqué. "Nous soutenons la famille dans cette démarche qu’elle a entreprise. Elle a été reçue par le maire et par le commissaire, des contacts ont déjà été pris avec le procureur" poursuit le communiqué.

"Les réseaux sociaux jettent de l'huile sur le feu"

Les faits s'étant déroulés devant un point de deal bien identifié de Vénissieux, le PCF explique que "beaucoup de ceux qui subissent les violences urbaines, les trafics, les dégradations demandent une intervention de police plus forte" tout en estimant que "souvent, l’action de police a des conséquences pour des riverains ou passants qui ne sont pas impliqués dans les trafics."

"Les communistes affirment qu’il faut une autre politique de sécurité, une police républicaine qui montre l’exemple du calme, de la rigueur dans une intervention, du respect de tous, même des délinquants, même quand elle doit user de la force légitime". Critiquant ensuite les réseaux sociaux qui "jettent de l'huile sur le feu, en rajoutent sans rien savoir sur la gravité des faits", le PCF estime que ces évènements "stigmatisent Vénissieux et les villes populaires".

"C’est pourquoi les communistes appellent au calme et à la responsabilité de tous, à une justice sereine qui traite avec sérieux la plainte de la famille" conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut