©IEP de Lyon en lutte – Facebook

Science Po Lyon bloqué par ses étudiants "contre l'extrême droite et le fascisme"

  1. Un mouvement contestataire est en cours devant Science Po Lyon depuis ce matin, vendredi 15 avril. Les étudiants à l'origine de la mobilisation et du blocage se disent "contre le fascisme, l'extrême droite et le néolibéralisme".

Journée de lutte à Science Po Lyon. Après les mouvements contestataires à la Sorbonne et Science Po Paris, c'est au tour des étudiants de Science Po Lyon de bloquer l'accès à l'université. Ils revendiquent une "nécessité de se mobiliser contre le néolibéralisme et l'extrême droite". Sur Facebook, le collectif qui mène ce blocage estime que "l'extrême droite représente un danger social, économique, écologique".

L'entre-deux-tours, casse-tête des étudiants

Au centre de toutes les attentions vendredi 15 avril, le match retour opposant le président sortant Emmanuel Macron et la candidate du Rassemblement National, Marine Le Pen. "Au vue des résultats du premier tour de l'élection présidentielle, nous étudiant de Science Po Lyon et membres du comité de mobilisation réaffirmons la nécessite de se mobiliser".

Par ailleurs, Lyon Capitale a consacré, cette semaine, un reportage à la rencontre des étudiants des universités lyonnaises. Entre consternation et indécision, le second tour ne semble pas vraiment acquis à un candidat auprès de la jeunesse lyonnaise. Un article à retrouver ICI.

Lire aussi : À Lyon, des étudiants partagés entre consternation du premier tour et indécision du second, reportage

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut