villefranche prison

Rhône : une plainte déposée contre la prison de Villefranche-sur-Saône après la mort d'un détenu

Découvert dans le coma, un homme de 30 ans détenu à la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône, au nord de Lyon, est décédé lundi 3 janvier à l’hôpital. Sa compagne a déposé plainte pour homicide involontaire contre la prison. 

Que s’est-il passé dimanche 2 janvier à la maison d’arrêt de Villefrance-sur-Saône ? Absent lors de la promenade, Yassin Mebarkia, un détenu de 30 ans, avait été découvert dans le coma par les surveillants de l’établissement pénitentiaire. Transportée à l’hôpital, la victime est ensuite décédée en réanimation. 

Pour sa compagne, Sylvia Lancelin, une jeune femme originaire de la région de Valence, "quelque chose d’anormal a provoqué le décès de [s]on compagnon. Je pense qu’il n’a pas été secouru comme il le fallait", a-t-elle confiée à l’AFP. Selon elle, il serait tombé dans le coma à cause d’un manque d’insuline, alors qu’il souffrait de diabète.

Un prisonnier diabétique 

"L’établissement connaissait sa situation de santé. Plusieurs détenus m’ont dit qu’il s’était plaint durant la nuit précédente, et qu’un co-détenu avait signalé sa détresse. Je ne comprends pas qu’on ait pu le laisser des heures sans intervention", affirme-t-elle, précisant qu’elle n’a été prévenue du décès par l’établissement que mardi soir, sans avoir été informée du transfert à l’hôpital de son compagnon.

Elle a donc décidé de déposer plainte à la gendarmerie contre la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône, afin de "savoir ce qui s’est passé". Pour son avocate Me Laura Bouremel, "Un établissement pénitentiaire a une obligation de sécurité. Nous espérons que l’enquête sera menée jusqu’au bout". Invitée à réagir par l’agence de presse, la direction régionale de l’administration pénitentiaire n’a pas commenté l’affaire. 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut