Photo d’illustration. (Photo de Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Rhône : près de 2 400 armes cédées à l’État

Le 25 novembre dernier, une opération d’abandon simplifié d’armes à l’État a été organisée en France.

Cette opération s’est terminée vendredi 2 décembre. Dans le département, près de 2 400 armes en tous genres ont été récoltées. Dans le lot, près de : 1 500 armes longues, 900 armes de poing et 400 armes déclarées. Un peu plus de 99 000 munitions ont aussi été cédées. Le tout en seulement 8 jours.

Un succès à l’échelle du pays

Au national, ce sont près de 200 000 armes et environ 4 millions de munitions et projectiles qui sont sorties de la clandestinité. Les départements de la Gironde, du Nord, du Finistère, du Pas-de-Calais et du Morbihan sont ceux dans lesquels l’opération a connu la plus grande réussite.

La simplicité de la procédure d’abandon et la garantie d’absence de poursuites administratives ou judiciaires pour détention illégale d’armes ont constitué des facteurs clefs de cette opération selon le ministère de l’Intérieur. Cette action a répondu à un besoin des usagers, notamment pour ceux ayant acquis des armes par héritage. Autre objectif, elle vise à participer à prévenir les violences intrafamiliales, les accidents domestiques et les vols d’armes. Gérald Darmanin a décidé d’engager une réforme de la procédure d’abandon d’armes à l’État visant à la simplifier. Une expérimentation sera initiée dès 2023.

Lire aussi : Une opération pour abandonner des armes non déclarées à Lyon

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut