Photo d’illustration. (Photo de Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Une opération pour abandonner des armes non déclarées à Lyon

Pendant huit jours, du 25 novembre au 2 décembre, les services de l’État vont mener une opération afin de collecter les armes non déclarées et détenues de "bonne foi" à Lyon et dans le Rhône. 

Un fusil transmis de génération en génération depuis la guerre ou découvert parmi les affaires d’un proche décédé au moment de récupérer l’héritage, il n’est pas rare que des armes passent ainsi d'une main à l'autre sans être déclarées. Les services de l’État estiment à près de 2 millions le nombre de français qui détiendraient des armes sans titre, "principalement de chasse ou issues des Première et Seconde Guerres mondiales". Un chiffre élevé en comparaison avec le nombre de détenteurs légaux estimé à 5 millions. 

Pour permettre aux Lyonnais et aux habitants du Rhône qui se trouveraient hors des clous de régulariser leur situation, les service de l’État organisent pendant huit jours, du 25 novembre au 2 décembre, une "opération d’abandon simplifié d’armes à l’État". Concrètement, les "détenteurs de bonne foi", qui ne connaissaient pas par exemple le cadre légal de détention de ces armes, pourront  s’en dessaisir ou les conserver de manière légale. 

Obus, grenades, explosifs... ne sont pas acceptés

Deux points de collecte seront ouverts de 9 à 17 heures à l’Hôtel de Police Lyon – Montluc et à la caserne de Villefranche-sur-Saône. Des agents de la préfecture seront présents sur place pour enregistrer dans le système d’information sur les armes (SIA) les demandes des personnes qui souhaitent conserver un bien hérité ou trouvé. Dans ce cas ne venez pas avec votre arme, une photo de bonne qualité laissant apparaitre la marque, le modèle et le calibre est suffisante.

Sur place, les particuliers pourront abandonner des armes à feu, des armes de poing, des armes  blanches et des munitions de moins de 20 mm. Si vous êtes sous le coup d’une injonction de
"dessaisissement d’armes" vous ne pourrez pas abandonner votre arme lors de cette opération. De même, si vous détenez des engins de guerre, des obus, des grenades, des explosifs, de la poudre ou encore des munitions de calibre égal ou supérieur à 20 mm appelez le 06 74 11 53 68 pour organiser un enlèvement chez vous.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut