faits divers police
Le GIGN © Tim Douet

Quintuple meurtre dans l'Ain : "les gendarmes ont d'abord tiré avec le taser"

Au lendemain du terrible quintuple meurtre à Douvres dans l'Ain, le procureur de la République Christophe Rode s'est exprimé devant la presse pour préciser les premiers éléments de l'enquête. 

Au lendemain de l'opération du GIGN qui a abattu un forcené auteur d'un quintuple meurtre mercredi 20 juillet à Douvres dans l'Ain, le procureur de la République Christophe Rode a présenté les premiers éléments de l'enquête.

Il a confirmé que l'auteur du quintuple homicide est le fils de la famille recomposée Darbon / Jullion, âgé de 22 ans. C'est l'auteur de la tragédie meurtrière qui a prévenu les gendarmes avant de ne plus répondre aux négociateurs.


"Il y avait du sang partout dans la maison"

Le procureur de la République Christophe Rode


Selon le procureur, les forces du GIGN n'ont pas eu d'autre choix que de tirer sur le meurtrier. "Les gendarmes ont d'abord tiré avec le taser pour essayer de le maîtriser. Il a continué d'avancer vers eux menaçant avec des armes", a notamment raconté le procureur au micro de BFM.

Le jeune d’une vingtaine d’années qui s’était retranché dans une maison a été abattu à la mi-journée mercredi par le GIGN, qui avait été alerté mardi en fin de journée. "Les négociateurs ont essayé de rentrer en contact avec lui toute la nuit, en vain, et l'assaut a été donné dans la matinée", a déclaré une source à l’AFP.

Avant cela, ce jeune, qui était âgé de 22 ans selon une connaissance de la famille, aurait tué les cinq membres de sa famille recomposée. Selon Le Progrès, il s’agirait de son père, sa belle-mère, sa sœur de 17 ans, son demi-frère de 15 ans et sa demi-soeur de 5 ans.

 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut