(Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Eglises françaises : Laurent Wauquiez tacle Roselyne Bachelot, et en profite pour un coup de com'

Laurent Wauquiez s'insurge contre Roselyne Bachelot, pour qui certaines églises françaises, trop coûteuses et dénuées d'intérêt, pourraient être abandonnées par l'Etat.

Dans un livre qu'elle vient de publier, intitulé 682 jours : le bal des hypocrites, l'ancienne ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, considère que face aux difficultés financières rencontrées par l'Etat pour entretenir les églises françaises, une partie d'entre-elles pourraient disparaître.

"Il va falloir choisir. Il y a un patrimoine cultuel du XIXe siècle qui n’a pas un grand intérêt, a déclaré Roselyne Bachelot sur France 5. Et d'ajouter : « Il faut que l’Etat et les collectivités publiques se recentrent sur un patrimoine notoire."

La Région "mène une politique ambitieuse"...

Ce lundi 9 janvier, Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, s'insurge dans un communiqué. Pour le probable candidat à la présidentielle 2027, "Madame Bachelot donne l’impression que notre pays serait tellement ruiné qu’il ne pourrait pas entretenir un patrimoine qui compte parmi les plus grands chefs d’œuvre de notre pays : les basiliques Notre-Dame-de-Fourvière à Lyon, du Sacré Cœur de Montmartre, Notre-Dame-de-la-Garde à Marseille…"

Et le président de Région d'en profiter pour s'auto-congratuler : "La Région Auvergne-Rhône-Alpes mène en effet une politique ambitieuse en matière de valorisation et protection de son patrimoine religieux."

Premier de la classe

"Depuis 2018, plus de 20 millions d’euros de fonds régionaux ont été dédiés à des opérations de restauration d’édifices religieux. Elle engagera sur le mandat en cours plus de 30 millions d’euros."

La président de Région ajoute enfin que sa collectivité est fait figure de modèle, "relevée comme exemplaire dans le rapport d’information sénatorial, mené par les sénateurs Pierre Ouzoulias et Anne Ventalon sur l’état du patrimoine religieux en France".

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut