Une employée d'une officine de Caluire délivrait de faux certificats de vaccination à ses proches.

Où se faire vacciner contre la variole du singe à Lyon ?

L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes publie une liste de 18 centres de vaccination dans la région et à Lyon.

L'Agence Régionale de Santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes publie ce mardi 30 une liste de 18 centres de vaccination en prévention de la variole du singe. La liste est consultable ICI.

A Lyon, trois sites permettent de se faire vacciner : l'Hôpital de la Croix-Rousse, l'Hôpital Edouard Herriot et le Centre de santé sexuelle Le Griffon à Lyon 1. Attention, les vaccinations se font uniquement sur rendez-vous.

Lire aussi : Vers une nouvelle épidémie de variole du singe ? Un médecin infectiologue répond à Lyon Capitale

En plus des personnes en contact avec des malades, l'ARS précise qu'une priorisation des populations à vacciner est mise en place, notamment les "Les hommes multipartenaires ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) et les personnes trans rapportant des partenaires sexuels multiples, les travailleurs-ses du sexe, les professionnels des lieux de consommation sexuelle, quel que soit le statut de ces lieux".

La situation dans la région AURA

Les derniers chiffres publiés par Santé publique France font état de 2 421 cas en France, dont 231 en Auvergne-Rhône-Alpes, soit un peu moins de 10% des cas du pays. Cependant, 70% des cas de la région sont détectés dans le département du Rhône. L'ARS précise : "A ce jour les cas signalés sont majoritairement bénins, aucun décès n’a été signalé en France".

Que faire en cas de symptômes ?

L'ARS (Agence régionale de Santé) indique que la variole du singe se transmet soit "par contact avec la peau, la bouche, le sexe ou l’anus avec les boutons et les croûtes d’une personne malade", soit "par les postillons et les éternuements d’une personne malade". "Une personne malade peut contaminer dès l’apparition des symptômes et jusqu’à la cicatrisation des lésions. Tant qu’il n’y a pas de symptôme, il n’y a pas de risque de transmission", précise l'ARS. Une personne malade doit respecter un isolement pendant toute la durée de la maladie, jusqu'à disparition des dernières croûtes, le plus souvent après 3 semaines.

"En cas d’apparition de symptômes (fièvre et éruption cutanée avec des vésicules), isolez-vous et contactez le SAMU Centre 15 qui vous orientera vers une consultation médicale", explique l'ARS.

Une ligne téléphonique nommée « Monkeypox info service » est disponible de 8h à 23h, au numéro vert 0 801 90 80 69 (appel et services gratuits, anonyme et confidentiel).

Lire aussi : Variole du singe : où et quand se faire vacciner à Lyon et dans la région ?

Lire aussi : Variole du singe : "La vaccination ne va pas assez vite", dénonce l'association Aides

 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut