Nuits Sonores 2021 (Photo : Brice Robert)

Nuits sonores 2023 à Lyon : des scènes en plus et des places plus chères

Le festival des Nuits sonores, qui revient pour sa 20e édition à Lyon du 17 au 21 mai, vient de révéler sa programmation. Le nouveau format implique une hausse légère des prix d'entrée.

L'inflation n'a pas épargné le milieu culturel. Alors que les organisateurs des Nuits sonores, Arty Farty, viennent de dévoiler 50 nouveaux noms à la programmation (presque) complète du festival, les festivaliers vont devoir payer un peu plus cher leurs tickets d'entrée. Le comité de la direction artistique d'Arty Farty explique la raison de cette augmentation "liée à plusieurs choses".

Le Azar Club comme nouvelle scène

Cette année, et pour la première fois, Arty Farty veut marquer le coup. Pour ses 20 bougies, Nuits sonores s'agrandit et intègre le Azar Club, à deux pas du Sucre, pour les Days du festival. Comme la précédente édition, Nuits sonores concentre le programme principal de sa 20e édition sur ses journées. Seul changement, les festivaliers devront payer neuf euros de plus que l'an passé, pour obtenir le pass Days, à 118 euros. Les tickets simples des days et des nights (plein tarif) ont eux aussi augmenté de trois à quatre euros. Les Days plein tarif sont passés de 34 euros à 37 euros et les Nights plein tarif sont passés de 29 euros à 33 euros.

Crise énergétique et inflation

L'augmentation des prix n'est pas seulement liée à l'ajout d'une nouvelle scène. "Cette année, la proposition est différente, l'augmentation de quatre euros s'explique également par l'inflation du prix des artistes, certains demandent des cachets de plus en plus élevés, voilà pourquoi on a adapté nos prix", souligne Pierre Zeimet, nouveau directeur artistique des Nuits sonores. Le milieu culturel n'est lui aussi, pas épargné par la flambée des prix de l'énergie et de l'inflation.

Le directeur artistique en profite également pour appuyer sur le retour du format gratuit des Nuits sonores, "avec du contenu artistique", à savoir les open airs et les conférences. Il ne cache pas que la baisse des subventions de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a aussi dû être compensée dans la réévaluation des prix de ticket.

Lire aussi : Nuits sonores, Woodstower, Maison de la Danse … la baisse des subventions de la Région s’allonge à Lyon

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut