Diving for future déchet
Diving for future sort un scooter de l’eau jeudi 29 septembre à Lyon. @ Cheyenne Gabrelle

Nettoyage de la Saône : Diving For Future réclame des subventions

L'association Diving For Future, qui a l'habitude de ramasser les innombrables déchets jetés dans la Saône et dans le Rhône, souhaiteraient obtenir des subventions auprès de la Métropole de Lyon.

L'association Diving For Future, qui compte 25 bénévoles, a débuté une opération de nettoyage de la Saône jeudi 29 septembre en début d'après-midi, dans le cadre de la deuxième édition de l'événement participatif Clean in Lyon. Les bénévoles, tous issus de corps de métiers différents, sapeurs-pompiers, policiers, ou étudiants, plongent à leur tour dans les profondeurs de la rivière. Nichés au Quai Tilsitt jusqu'à 16 h, les membres se partagent le boulot en équipe, avec des bénévoles dans l'eau et à terre. Une tâche qui demande beaucoup de main d'oeuvre, puisque pour sortir des objets lourds de l'eau, il faut plusieurs bras, du matériel de plongée, dont des bouteilles d'oxygène assez onéreuses, des parachutes, l'équipement, ainsi que des cordes. En tout, 2,5 tonnes de déchets ont été ramassés cet après-midi.

A lire aussi : Clean in Lyon : 700 kilos de déchets ramassés dès la première édition

Le ramassage des objets volontairement jetés se poursuit avec des barrières de chantiers, des pneus, des vélo'v, des trottinettes, jusqu'à décrocher le gros lot : un scooter rempli d'essence. En plus des composants polluants du moteur à deux roues qui se décomposent dans la Saône, l'éthanol se déverse dans le courant.

Essence
Coulée d'essence dans la Saône
@ Cheyenne Gabrelle

Consternés par autant de manque de civisme de certains usagers, les membres très engagés de l'association aimeraient obtenir des subventions de la Métropole de Lyon. Ils réclament des aides auprès des élus écologistes, mais disent ne pas avoir eu de réponse.

"On fait des sessions deux fois par mois environ, on a même trouvé des filières pour recycler les matières comme le lithium et on aimerait que les politiques réagissent", témoigne Julien Cottard, président de Diving For Future.

"On s‘est mis en contact avec la Métropole de Lyon pour obtenir des subventions, mais on n’a pas eu de réponse positive de leur part."poursuit Sylvain Copier, plongeur et le trésorier de l'association.
"Et Julien Cottard de poursuivre : "juridiquement, quand vous sortez un déchet de l’eau, vous en êtes propriétaire, voilà aujourd’hui comment se dédouane la Métropole de Lyon - je rappelle écologiste - pour ne rien faire".

Ce père de trois enfants souhaiterait avant tout que les mentalités changent et que les gens "arrêtent de jeter tout et n'importe quoi depuis les quais. Quand il n'y a pas de quai, il n'y a pas de bêtise humaine". Deux à trois tonnes de déchets sont remontées à la surface de l'eau durant chaque intervention de l'association Diving For Future. La prochaine intervention se déroulera à Givors.

Retrouvez notre interview de Julien Cottard dans notre émission TV "6 minutes Chrono" samedi 1er octobre. 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut