Arthur, le jeune homme de 23 ans tabassé par des policiers lors de la manifestation du 10 décembre 2019 à Lyon © Bastien Doudaine

Manifestant frappé par la police à Lyon : 12 mois de prison avec sursis pour les deux agents

Ce jeudi 24 novembre, deux policiers ont été condamnés à 12 mois de prison avec sursis pour avoir violemment frappé un jeune homme lors d'une manifestation à Lyon en 2019.

Arthur Naciri avait été photographié en sang, dans l'incompréhension. Ce jeudi 24 novembre, deux policiers ont été condamnés à 12 mois de prison avec sursis pour des violences volontaires ayant entrainé une ITT de huit jours à l'encontre du jeune homme.

"Une interpellation n'est pas synonyme de matraquage"

Le fait que les agents soient des dépositaires de l'autorité publique a été reconnu comme une circonstance aggravante. Leur avocat, Me Laurent Franck Lienard a annoncé que les policiers allaient faire appel.

Pour rappel, les faits se sont produits lors d'une manifestation contre la réforme des retraites en 2019 sur la place Bellecour. Dans son réquisitoire, le procureur avait insisté : "une interpellation n'est pas synonyme de matraquage".

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut