Les lauréats de l’édition 2022. /Compte Twittre de @MT180FR

"Ma thèse en 180 secondes" : pas de Lyonnais parmi les lauréats de la finale nationale

Pour la première fois, la finale nationale du concours "Ma thèse en 180 secondes" s'est tenue à Lyon, ce mardi 31 mai au soir. Seize finalistes de toute la France s'affrontaient. Aucun Lyonnais n'a été retenu parmi les lauréats.

Concours de vulgarisation scientifique par excellence, "Ma thèse en 180 secondes" est un exercice difficile. Le principe ? Des doctorants de toutes les disciplines doivent expliquer le plus clairement possible le sujet de leur thèse en seulement trois minutes. En tout, 600 doctorants ont tenté leur chance lors du début du tournoi. 58 candidats ont été sélectionnés afin de participer à la demi-finale... laquelle a propulsé les 16 finalistes pour la compétition finale qui s'est déroulée à Lyon ce mardi 31 mai.

La soirée, de haute volée tant sur l'ambiance que sur les sujets vulgarisés, se tenait à la Bourse du travail de Lyon. La salle de spectacles comptait 1200 spectateurs surchauffés, venus de toute la France pour acclamer leur champion. Bastien Marguet, le finaliste de l'université Claude Bernard Lyon 1, était sur scène pour présenter son sujet : “Modélisation de la naissance des joints de grains dans les matériaux bidimensionnels : application au graphène”. Il n'a pas été retenu par le jury final.

Résultats de la finale 2022 : 

-Alphanie Midelet a reçu le 1er prix du jury. L'étudiante de l'Université Grenoble Alpes, avait pour sujet : “Traitement du syndrome d’apnée obstructive du sommeil par pression positive continue : étude des données de télésurveillance pour comprendre l’impact des modifications du traitement et prédire les évènements aigus”.

-Oscar Cosserat a reçu le 2ème prix du jury. L'étudiant de l'université de la Rochelle, travaille sur le sujet suivant : "Intégrateurs géométriques en géométrie de Poisson”.

-Maxime Robic a reçu le 3ème prix du jury. L'étudiant de l'université Renne 1, planche sur ce sujet : “Asservissement visuel d’une constellation de satellites”.

-Anaïs Perrichet a reçu le prix du public. L'étudiante de l'Université Bourgogne Franche-Comté, intitule ainsi son sujet : “Ciblage de l’IL-1 pour augmenter l’efficacité de la chimio-immunothérapie dans le cancer”.

-Pierre Damien Fougou a reçu le prix des lycéens. L'étudiant de l'université de Bordeaux, a pour sujet de thèse : “La monnaie électronique dans les espaces bancaires européen, sous-régionaux africains et OHADA”.

Pour aller plus loin sur ce sujet, Frank Debouck, le président de l'Université de Lyon présente le concours MT180s :

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut