Bruno Benoit, historien de Lyon, sur le plateau de l’émission 6 minutes chrono à l’occasion du 8 décembre.

Lyon sauvé de l'épidémie de peste ? Un historien raconte la véritable histoire du 8 décembre (vidéo)

Bruno Benoit, historien de Lyon, est l'invité de la quotidienne de Lyon Capitale, 6 minutes chrono, à l'occasion du 8 décembre. L'historien revient sur la véritable histoire du 8 décembre à Lyon. Et non, ce n'est pas la peste... Mais oui, les Lyonnais ont bien célébré la vierge Marie. Explications.

La légende populaire raconte que la fête du 8 décembre viendrait du jour où la Vierge Marie aurait sauvé Lyon de l'épidémie de peste."Il y a confusion entre deux "8", entre le 8 septembre 1643, le fameux voeu des échevins, qui oui a un lien avec la peste, et le 8 décembre 1852. Les deux 8 sont confondus, le 8 septembre c'est la naissance de la vierge et le 8 décembre c'est la conception de la vierge", explique Bruno Benoit, historien de Lyon, sur le plateau de 6 minutes chrono, la quotidienne de Lyon Capitale.

L'histoire du 8 décembre remonte au 8 décembre... 1852

La fête du 8 décembre actuelle, les lumignons, viennent du 8 décembre 1852. Il y a donc 159 ans. Cette année-là, "l'inauguration d'une statue de la vierge sur la petite chapelle de Fourvière devait donner lieu à une magnifique fête à Lyon le soir du 8 décembre", narre Bruno Benoit. L'historien continue : "Le cardinal de Lyon à l'époque voulait illuminer la ville. Ce fameux 8 décembre 1852, c'est un mercredi, il se met à pleuvoir. Le Rhône inonde l'atelier où il y avait la statue de la vierge. Le cardinal annule tout. Mais le temps se calme le soir, les Lyonnais sortent des lumignons qui avaient été commandés dans des verres de couleur et la ville s'éclaire. Les Lyonnais avaient une ferveur pour la vierge qui pour eux protégeaient notre ville. Le cardinal, voyant que les Lyonnais précèdent l'église, donne alors l'ordre de célébrer la vierge en ce 8 décembre 1852". L'histoire du 8 décembre est en marche.

Bruno Benoit raconte ensuite comment le 8 décembre a survécu aux deux guerres mondiales. Mais pas seulement. Avant de se transformer, désormais, en véritable Fête des Lumières. "Le 8 décembre, c'est le 14 juillet lyonnais, c'est notre fête d'identité lyonnaise", conclut l'historien.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut