Les anciennes usines Fagor Brandt où se tient l’édition 2021 du Lyon Street Food Festival

Lyon : les anciennes usines Fagor-Brandt deviendront un dépôt TCL en 2028

Officialisée dès 2021, la transformation des anciennes usines Fagor-Brandt en dépôt TCL pour l’entretien des tramways se précise, moyennant un budget de 100 millions d’euros. Le site devrait être opérationnel en 2028. 

Au mois de novembre 2021, la Métropole de Lyon officialisait la transformation des anciennes usines Fagor-Brandt en "centre de remisage et de maintenance" pour les TCL après de nombreuses rumeurs. Au grand dam de ses utilisateurs du secteur de la culture depuis 2017, à l’instar du festival Nuits Sonores, des Biennales et du Lyon Street Food Festival, poussés vers la sortie au-delà de 2023.

Un budget de 100 millions d'euros

Ce jeudi 8 décembre, le Sytral, l’organisateur des mobilités sur le territoire de la Métropole de Lyon, a précisé le calendrier de la transformation des 50 000 m2 de cet ancien site industriel. Très pollués, les lieux ne seront pas entièrement dépollués, les niveaux de pollution étant contenus assure Béatrice Vessiller, 2e vice-présidente de la Métropole de Lyon et élue du Sytral. Les premiers travaux débuteront mi-2025 pour déconstruire une partie des bâtiments et désamianter le site. "Le choix d’implantation s’est porté sur le site des anciennes usines Fagor-Brandt car celui-ci permet non seulement de disposer de l’espace nécessaire, mais aussi de réunir les conditions techniques requises en cœur d’agglomération. ", précise Bruno Bernard, le président du Sytral, dans un communiqué.


"Des surfaces complémentaires pourraient être dédiées à de l’activité artisanale"Béatrice Vessiller, vice-présidente de la Métropole de Lyon 


Ce nouveau dépôt qui sera dédié à la maintenance des tramways pourrait aussi héberger une autre activité productive, à la demande de la Ville de Lyon. "Des surfaces complémentaires pourraient être dédiées à de l’activité artisanale", ajoute Béatrice Vessiller. De son côté, Bruno Bernard assure "qu'un travail étroit a été mené avec la Mairie du 7e et la Mission Gerland afin d’intégrer au mieux le projet dans la vie du quartier".

Au total 100 millions d’euros, dont 60 millions d’euros de travaux seront investis sur ce projet qui doit sortir de terre mi-2028. Le site comprendra une zone de remisage couverte qui pourra accueillir 44 rames de tramway d'une longueur de 43 mètres avec la possibilité de créer une extension pour 22 rames en plus. À cela s'ajoutera une zone de maintenance où seront construites "11 travées équipées de fosses et passerelles et divers ateliers spécialisés (électronique, freinage…), des bureaux, ainsi qu’une zone de stationnement et de livraison", précise le Sytral.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut