Interpol. ©Interpol

Lyon : Interpol émet une "notice rouge" pour retrouver Mohamed Amra

Ce mercredi, Interpol a émis une "notice rouge" pour retrouver Mohamed Amra après son évasion hier, mardi 14 mai, au péage d’Incarville dans l’Eure, lors de laquelle deux agents de l’administration pénitentiaire ont été tués. 

Il est désormais l’homme le plus recherché de France. Après le déclenchement du plan Épervier par la gendarmerie de l’Eure, Interpol, l’organisation internationale de coopération policière basée à Lyon a déclenché ce mercredi une "notice rouge" à l’encontre de Mohamed Amra, dit "La Mouche", après son évasion hier, mardi 14 mai, au péage d’Incarville dans l’Eure. 

Le fourgon pénitentiaire dans lequel le détenu était transporté a été attaqué entre Evreux et Rouen par plusieurs assaillants. Deux agents pénitenciers âgés de 52 et 34 ans, ont perdu la vie dans cette attaque, et trois autres ont été blessés.

C’est quoi une "notice rouge" ? 

"La notice rouge a été émise à la demande des autorités françaises", a indiqué Interpol sur X (ex-Twitter). Mohamed Amra, 30 ans, est recherché pour plusieurs infractions telles que "complicité d’arrestation", "enlèvement", "séquestration ou détention arbitraire d’otage pour obtenir l’exécution d’un ordre ou d’une condition commis en bande organisée", "complicité de meurtre avec préméditation en bande organisée" ou encore "association de malfaiteurs en vue de la préparation de délits punis de dix ans d’emprisonnement." 46 Français sont actuellement visés par une "notice rouge" émise par Interpol.

Une "notice rouge" est "une demande adressée aux services chargés de l’application de la loi du monde entier à l’effet de localiser une personne et de procéder à son arrestation provisoire dans l’attente de son extradition, de sa remise ou d’une mesure similaire conforme au droit. La notice rouge n’est pas un mandat d’arrêt international. Les personnes concernées sont recherchées par le pays membre à l’origine de la notice, ou par un tribunal international. Les pays membres appliquent leur propre droit pour décider d’arrêter ou non la personne."

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut