Grand Lyon habitat HLM © Tim Douet
© Tim Douet

"Les salariés ont du mal à payer leurs factures", GrandLyon Habitat en grève jeudi 6 juin

Les salariés de l'entreprise GrandLyon Habitat se mobilisent et se mettent en grève jeudi 6 juin, ils déplorent un manque de reconnaissance et demandent une revalorisation du salaire. Actualisation : la réponse de GrandLyon Habitat.

Le rassemblement des salariés de l'entreprise commencera devant leur siège à partir de 10h, situé place de Francfort, dans le 3e arrondissement de Lyon. Les salariés revendiquent davantage de reconnaissance, et dans ce contexte économique difficile, ils pointent du doigt des salaires trop bas, et les primes d'intéressement moins élevées.

A lire aussi : La Métropole crée 87 logements sociaux à Lyon dans un partenariat avec le privé

Le syndicat ajoute "qu'aucun des syndicats n’a signé la NAO proposée, et qu'au final les salariés ont l’impression que leur investissement travail n’est pas pris en compte". Après que la demande d'ouverture d'une négociation pour trouver un reconnaissance financière juste ait été refusée par la direction de GrandLyon Habitat, les salariés ont fini par demander "à FO d’organiser une mobilisation pour que la Direction comprenne l’urgence de remotiver l’ensemble des salariés".

Des innovations incohérentes ?

Dans un communiqué, le syndicat Force Ouvrière GrandLyon Habitat explique qu'en parallèle, GrandLyon Habitat loue des vélos électriques pour les salariés, crée des espaces de convivialité, organise des séminaires. "C’est très bien sauf que les salariés ont du mal à payer leurs factures, à remplir leur frigo, payer leur loyer…".

La réponse de GrandLyon Habitat

Suite à cet article, GrandLyon Habitat nous a contacté pour faire valoir son droit de réponse, le voici.

"Les négociations annuelles obligatoires (NAO) ont eu lieu en 2024 dans un contexte très dégradé pour le secteur du logement social. La multiplication par 6 du taux du livret A (sur lequel la majorité de nos encours de dette - 700 M€ - est indexée), cumulée aux effets de l'inflation sur les coûts des matériaux et services, a entraîné pour GrandLyon Habitat un déficit d'exploitation en 2023 (- 7.7 M€), pour la première fois de l'histoire de l'Office. 

Pour 2024, nos résultats ne seront pas revenus en positif. Dans ce contexte, néanmoins, des discussions ont eu lieu avec les organisations syndicales sur les rémunérations des salariés de GrandLyon Habitat.

Pour mémoire, en 2023, des mesures exceptionnelles de soutien au pouvoir d'achat avaient fait l'objet d'un accord (budget d'1 M€ bruts chargés en année pleine) : un gain par salarié d’environ 1000€ nets sur une année avec le cumul de l’augmentation collective (85,80 € bruts) et de la revalorisation des tickets restaurant (+1€ soit une valeur faciale de 10€). D’autres mesures ont concerné la réduction des écarts femmes/hommes, la reconnaissance de l’ancienneté et la prise en charge des frais de transport (100% de l’abonnement TCL). Sur l’année 2023, les rémunérations moyennes ont évolué de 8,5%.

En 2024, après une négociation qui n'a pas permis de conclure un accord, des mesures ont été prises pour continuer à soutenir le pouvoir d’achat et reconnaître l’engagement et le mérite des collègues (budget de 660 k€ bruts chargés en année pleine). Cela représente entre 420€ (augmentation collective et prise en charge de la mutuelle à 100% pour tous) et 920€ nets en moyenne par salarié sur l’année pour 2/3 des effectifs concernés par une augmentation individuelle. D’autres mesures ont concerné la réduction des écarts femmes/hommes et la reconnaissance de l’ancienneté.

Par ailleurs, FO semble dénoncer les modalités d’un accord que le syndicat a signé en juin 2023 qui prévoyait le déploiement d’une flotte de vélos d’entreprise. L'un de ses représentant en faisait même la promotion sur sa page Linkedin. Enfin, la création d’espaces de convivialité est une demande forte des salariés de GrandLyon Habitat qui ressort dans le baromètre social. Ce dernier a été créé à la demande des organisations syndicales dont FO et dont les résultats viennent d’être communiqués aux organisations.

Durant ces deux années de crise économique, qui ont fortement affecté l'ensemble des habitants du pays, GrandLyon Habitat a donc décidé de mesures qui ont cherché à limiter les effets de l'inflation pour ses collaborateurs. 

GrandLyon Habitat, dans un contexte économique difficile pour les bailleurs sociaux, a également à cœur de conserver les marges de manœuvre pour investir (93.4M€ investis en 2023 - +28 M€ soit +43% par rapport à 2022) à la fois dans la construction de logements sociaux nouveaux et dans la réhabilitation et la maintenance courante (23.5M€) de son parc de logements, mais aussi dans la qualité de service et l'accompagnement des habitants".

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut