Le Slovène Primoz Roglic a remporté le Tour de l’Ain 2022.

Les Hospices civils de Lyon au chevet des coureurs cyclistes professionnels

Pour la première fois, un CHU va assurer en France la couverture médicale de courses cyclistes professionnelles. Ce sont les Hospices civils de Lyon (HCL) qui ont été choisis pour cette mission.

Les cyclistes du Tour de l'Ain ou du Tour de l'Avenir seront entre de bonnes mains en cas de chute sur la route. C'est en effet le CHU des Hospices civils de Lyon (HCL) qui a été choisi pour assurer la couverture médicale de ces courses professionnelles.

C'est lors de la journée de repos du Tour de France 2022 lundi 11 juillet à Morzine en Haute-Savoie que le partenariat entre les HCL et l'association Alpes Vélo a été officialisé.  Cette collaboration va prendre corps dès le mois d'août où des médecins des HCL seront sur le Tour de l'Ain puis sur le Tour de l'Avenir (l'équivalent du Tour de France des cyclistes de moins de 23 ans) -deux courses prestigieuses du calendrier international- pour soigner les coureurs blessés ou malades.

C'est la première fois qu'un CHU se voit attribuer cette mission. Ce sont d'habitude des médecins libéraux ou des sociétés médicales privées qui opèrent sur ce marché très particulier des courses cyclistes.


"Dès qu'il y a un accident à un endroit de la course, nous nous déplaçons jusqu'aux blessés pour prodiguer les premiers soins"

Le docteur Emeric Stauffer


Sur chaque course, les HCL géreront le dispositif médical de secours avec la présence de deux médecins et d'un infirmier issus des deux services de médecine du sport du CHU, basés à l'hôpital de la Croix-Rousse. La collaboration entre Alpes Vélo et le CHU avait déjà débuté lors de l'épreuve amateur d'ultra-endurance, la course Lyon-Genève qui s'est déroulée les 25 et 26 juin.

"Notre rôle est d'assurer les premiers secours. Nous seront trois professionnels des HCL présents à chaque épreuve, répartis chacun dans un véhicule, en général deux voitures et une moto. Nous suivons les coureurs et dès qu'il y a un accident à un endroit de la course, nous nous déplaçons jusqu'aux blessés pour prodiguer les premiers soins", explique le docteur Emeric Stauffer, qui dirige le service d'explorations fonctionnelles respiratoires (qui assure le suivi physiologique d'athlètes professionnels) de l'hôpital de la Croix-Rousse.

Sur le Tour de l'Ain, les médecins des HCL pourront ainsi surveiller de près le champion français Julian Alaphilippe, qui effectuera sa rentrée sur cette course trois mois après sa grave chute sur la classique Liège-Bastogne-Liège. En espérant que le Français ne donne pas de travail aux équipes médicales du CHU.

 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut