Législatives à Lyon : le grand débat de la 1re circonscription

Cette semaine, Lyon Capitale vous propose une série de débats dans le cadre de la campagne des élections législatives. Nous commençons ce lundi avec la 1re circonscription du Rhône.

En 2017, le second tour des élections législatives avait opposé la France Insoumise à La République en Marche dans la 1re circonscription du Rhône. Cinq ans plus tard, la configuration politique n’a pas significativement évolué. Dans cette circonscription à cheval sur cinq arrondissements (2e, 5e, 7e, 8e et 9e), Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle dans cette circonscription (31,5%), devant Emmanuel Macron (30,9%) et Marine Le Pen (10,8%).

Pour notre débat, nous avons donc réuni Thomas Rudigoz, le député sortant Renaissance, et Aurélie Gries, candidate de l’union de la gauche (Nupes). Chaque candidat expose une loi qu’il portera s’il est élu député le 19 juin au soir. Aurélie Gries a évoqué le pouvoir d’achat. “Nous bloquerons, par décret, les prix des produits de première nécessité”, assure-t-elle. Une thématique aussi portée par Thomas Rudigoz qui défend, lui, la mesure du gouvernement articulé autour de chèques. Il dénonce aussi “le programme dangereux de Jean-Luc Mélenchon pour notre économie” quand Aurélie Gries pointe des chèques qui ne sont que des “pansements”.

Le député sortant LREM a ensuite questionné Aurélie Gries sur les divergences de point de vue au sein de l’union de la gauche sur l’Europe ou l’Ukraine. La candidate Nupes a, elle, interrogé Thomas Rudigoz sur son vote contre la déconjugalisation de l'allocation adulte handicapé lors du précédent mandat.

L'intégralité du débat est à retrouver ci-dessous

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut