François Turcas, président de la CPME Auvergne-Rhône-Alpes sur le plateau « 6 mn chrono » l’émission tv quotidienne de Lyon Capitale

"La France est fâchée avec son travail depuis les 35 heures" François Turcas, président de la CPME Auvergne-Rhône-Alpes

François Turcas, le patron de la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) d'Auvergne-Rhône-Alpes est l'invité de 6 minutes chrono.

Acteur incontournable des territoires, la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) accompagne les TPE et les PME.

De nombreuses entreprises ont été impactées par la crise Covid-19. Les PGE doivent être remboursée, les charges en retard payées. Si les carnets de commande sont remplis, les difficultés de recrutement sont bel et bien réelles. François Turcas estime que le "Gouvernement a été à la hauteur".


Chômage : "le pire a été évité"
François Turcas, président dela CPME Auvergne-Rhône-Alpes


Si le taux de chômage (catégorie A, personnes sans aucune activité) avoisine les 7,1 % en Auvergne-Rhône-Alpes, soit environ 400 000 personnes, "le pire a été évité". "Le chiffre du chômage n’est  pas très glorieux mais pas si mauvais. Ce n'est pas inquiétant car vous savez qu’il y a 1 million d’offres d’emplois non satisfaites en France, soit entre 120 et 140 000 en Auvrgne-Rhône-Alpes. On a donc évité le pire. Le Gouvernement a été à la hauteur." 

"La France est-elle fâchée avec son travail ?". La question revient dans tous les milieux économiques, de la petite à la très grande société. Le patron des petites et moyennes entreprises de la région est très clair sur le sujet : la faute à la réforme des 35 heures du gouvernement Jospin, obligatoires pour toutes les entreprises depuis le 1er janvier 2002.  "La France est fâchée avec son travail depuis les 35 heures. Ça a été une cassure extraordinaire sur l’engouement pour le travail." Et d'ajouter, péremptoire : "il faut oublier les 35 heures, ne plus être obnubilé par ces 35 heures."


"Avec le Covid, il y a eu une accélération, je ne dirai pas d’un certain
je-m'en-foutisme, mais d’une façon de voir les choses de façon très légère."
François Turcas, président dela CPME Auvergne-Rhône-Alpes


Selon François Turcas, le Covid n'a pas amélioré la situation. Bien au contraire. "Avec le Covid, il y a eu une accélération, je ne dirai pas d’un certain je-m'en-foutisme, mais d’une façon de voir les choses de façon très légère."

Comment remettre le pays sur les rails de l'emploi ? Par une hausse généralisée des salaires comme le martèle le Medef ? "Je ne dis pas une hausse généralisée des salaires, je dis plutôt une baisse des retenues, c'est tout à fait différent, de telle façon à ce que le pouvoir d'achat de nos collaborateurs soit augmenté. C'est une baisse des taxations qu'il nous faut."


"Éviter que ceux qui sont au chômage gagnent plus que ceux qui sont au travail."
François Turcas, président de la CMPE Auvergne-Rhône-Alpes

Quelles pistes propose la CPME  ?  "Il faudrait défiscaliser les heures supplémentaires, éviter que ceux qui sont au chômage gagnent plus que ceux qui sont au travail. La volonté de remettre la France  au travail est un enjeu pour tous les candidats à la présidentielle. Nous sommes le pays de l’OCDE qui travaille le moins."

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut