Place Gabriel-Péri à la Guillotière © Antoine Merlet

La télévision allemande choisit le quartier de la Guillotière à Lyon pour illustrer l'insécurité en France

Le mois dernier, la télévision allemande a publié un reportage sur l'insécurité en France. Le lieu choisi : la place Gabriel Péri à Guillotière (Lyon 7e).

Publié début avril avant le premier tour de l'élection présidentielle, et envoyé par un lecteur  de Lyon Capitale, le reportage de la ZDF (Zweites Deutsches Fernsehen), une célèbre chaîne de télévision allemande, traite de l'insécurité en France. L'objectif : montrer que la problématique est largement reprise par les candidats de droite et d'extrême droite.

Un cutter caché dans un coin de mur

Pour illustrer la " criminalité " en France, la chaîne allemande a choisi de tourner son reportage à Lyon, place Gabriel Péri, dans le 7e arrondissement. Le ton est donné dès l'ouverture du reportage avec un cutter retrouvé caché dans un recoin de mur par un policier.

" Un classique parmi d'autres ", explique le fonctionnaire de police aux journalistes allemands, avant d'ajouter que l'objet appartient probablement à " des voleurs du quartier ". Le reportage se poursuit, mentionnant que suite à des bagarres qui ont fait un blessé grave, les policiers ont augmenté leurs effectifs dans le quartier depuis plusieurs mois.

Un quartier "invivable"

Puis, une autre séquence s'ouvre sur une dame qui ferme les fenêtres de son appartement. " Le bruit est infernal. Là, c'est un peu plus calme à cause de la police. Normalement on ne peut même plus s'entendre dans l'appartement, c'est invivable ", confie l'habitante. La voix-off raconte que les habitants ne se sentent plus en sécurité dans le quartier, malgré " l'importante présence policière ".

La ZDF appuie sur les "immigrés illégaux"

En question : " beaucoup d'immigrés illégaux venant du Maghreb ", selon la ZDF, qui explique que les habitants seraient " en colère " du fait de leur présence. Le reportage enchaîne sur l'interview de deux jeunes femmes qui confient : " En fait on ne peut plus rien faire, on ne se sent plus chez nous ". En arrière plan, une voix parlant arabe fait irruption dans le reportage. Alors, elles commentent : " Voilà, comme vous pouvez l'entendre vous même ".

L'insécurité au cœur de la campagne

Pour clore le reportage, les journalistes allemands expliquent que d'autres villes en France connaissent encore plus d'insécurité que Lyon et que les délits quotidiens prennent de l'ampleur. Alors, les candidats à l'élection présidentielle comme Valérie Pécresse ou Marine Le Pen ont pris la problématique à bras-le-corps. " Voleurs "ou " caïds " , " ceux qui perturbent la vie des habitants " seront déchus de leurs droits civiques, explique Valérie Pécresse dans le reportage. Puis, Marine Le Pen est entendue parler de " zones de non-France ".

Point final du reportage : Emmanuel Macron qui " s'affiche avec les forces de l'ordre, conscient de l'importance du sujet auprès de la population française ".

(Traduction des éléments du reportage pour Lyon Capitale par Corine Vezirian.)

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut