Paul Lacombe, joueur de LDLC ASVEL (Photo by Loic VENANCE / AFP)

Basket : surclassée par Monaco, l’Asvel voit les play-offs de l’Euroligue s’éloigner

Le choc européen entre les deux équipes du Championnat de France a tourné à l’avantage des Monégasques mardi 18 janvier à Villeurbanne. Après cette lourde défaite (75-100) l’Asvel voit Monaco passer devant elle au classement et son rêve de play-offs s’assombrir encore un peu plus avec cette 6e défaite lors de ses sept derniers matchs d’Euroligue. 

Au lendemain d’un choc crucial contre Monaco sur son parquet de l’Astroballe l’Asvel lèche ses plaies. Dans une salle à moitié pleine en raison de la jauge sanitaire, les Villeurbannais ont eu du mal à exister, accusant déjà un retard de 22 points à la 29e minute (75-53). Un déficit que les hommes de TJ Parker n'ont jamais pu combler dans le dernier quart-temps, celui-ci s’accentuant même jusqu’à 25 points au final (100-75)

Dépassée en défense, l’Asvel a ainsi concédé 100 points à la Roca Team, une première pour Villeurbanne cette saison qui a souffert face au quatuor formé par Mike James (20 points, 7 passes), Donatas Motiejunas (22 pts) et Dwayne Bacon (21 pts) et Alpha Diallo (17 pts). De leur côté les deux scoreurs de l’Asvel Elie Okobo (10 pts) et Chris Jones (9 pts) n’ont que peu pesé, en l’absence de Raymar Morgan, David Lighty, Victor Wembanyama et William Howard, toujours blessés. 

Six défaites en sept matchs

"La grosse déception vient du premier quart temps. C'est notre troisième match en cinq jours. Il y a de la fatigue avec un effectif restreint. Nous avons les jambes pour marquer 24 points, mais nous ne les avons pas pour défendre", a concédé à l'AFP TJ Parker, l’entraîneur de l’équipe, à l’issue de la rencontre.

Essentiel dans la course au top 8 européen, synonyme de play-offs, ce choc permet à Monaco de remonter de la 13 à la 9 place en passant devant l’Asvel qui glisse à la 12e place du classement avec cette 6e défaite lors de ses sept derniers matchs. Le rêve de play-offs de l’équipe de Tony Parker semble désormais bien sombre et pour éviter qu’il ne s’éteigne complètement, les coéquipiers d’Elie Okobo n’auront pas le droit à l’erreur lors de la réception de l'Étoile Rouge Belgrade, vendredi, et face à Munich, mardi prochain.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut