Le bilan définitif de l’incendie de Vaulx-en-Velin fait état de 10 victimes, dont six adultes et quatre enfants. (Photo de OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Incendie de Vaulx-en-Velin : la maire demande une réflexion en profondeur sur l’urbanisme

Quatre jours après l’incendie qui a coûté la vie à 10 personnes au Mas du Taureau, le 16 décembre, la maire de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy a rencontré la Première ministre à Paris. Un entretien où il a été question de sécurité, de rénovation urbaine, mais aussi de la loi sur les copropriétés. 

Secrétaire d’État chargée de la politique de la ville pendant seize mois, la maire socialiste de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy, connaît bien les problématiques liées à la rénovation urbaine, aux copropriétés et plus largement au logement. Quatre jours après l’incendie mortel du Mas du Taureau, qui a coûté la vie à dix personnes dont quatre enfants le 16 décembre, et alors que l’enquête se poursuit pour déterminer les causes de l’incendie et les responsabilités, l’ancienne députée du Rhône s’active pour faire naître une réflexion en profondeur sur l’urbanisme. 

Lire aussi : Incendie à Vaulx-en-Velin déclenché volontairement ? Le parquet de Lyon ouvre une information judiciaire

"Après ce drame, nous ne pouvons plus envisager la rénovation urbaine comme avant. Nous devons traiter la politique de la ville dans sa globalité, sinon nous risquons de repartir pour trente ans en commettant les mêmes erreurs", confiait-elle dans les colonnes du journal Le Monde le 20 décembre. Sa rencontre avec la Première ministre Élisabeth Borne mardi à Paris à traduit cela.

Accompagner les propriétaires

"Elle m'a dit qu'elle s'engageait à lancer des travaux nécessaires de réflexion. On a abordé vraiment des sujets structurels", a rapporté Hélène Geoffroy devant des journalistes à l'issue de la réunion. Sur le fond, l’élue vaudoise souhaite un changement en profondeur au niveau de la gestion et de l’application des politiques urbaines, "nous devons changer notre façon de penser. La politique urbaine doit se déconcentrer" précisait-elle au Monde. Celle qui vise la présidence du Parti socialiste juge la machine trop lente en l’état. Mardi devant Matignon, elle a ainsi rappelé qu’elle avait obtenu en 2019 des enveloppes pour rénover des logements, mais qu’il aura fallu un délai de "quatre ans" entre l'obtention des financements et le lancement de travaux. Trop long selon elle.


"Le sujet des copropriétés dépasse Vaulx-en-Velin, l'accompagnement des propriétaires est un sujet très large sur lequel il faut que la loi avance", Hélène Geoffroy maire de Vaulx-en-Velin


Un sujet qui se révèle encore plus complexe lorsqu’il s’agit pour les collectivités d’intervenir sur des copropriétés privées. "Le sujet des copropriétés dépasse Vaulx-en-Velin, l'accompagnement des propriétaires est un sujet très large sur lequel il faut que la loi avance", a affirmé Hélène Geoffroy, en insistant sur les propriétaires "modestes" dans les quartiers populaires, avec "parfois des difficultés pour entretenir et payer les charges". "Il faut les accompagner, c'est le sens du programme de 80 millions d'euros pour les 1 300 logements du secteur", a martelé l’élue. 

La question de la rénovation semble donc avoir longuement occupé l’échange entre l’édile de la région lyonnaise et la Première ministre, mais la sécurité, au cœur des discussions après l’incendie, a aussi été abordée. Des témoins ont notamment dénoncé dans les médias le défaut des dispositifs anti-incendie et la présence d'un point de deal au rez-de-chaussé de l’immeuble, d’où serait parti le feu. 

Renforcer la sécurité

Pour Hélène Geoffroy ces questions d’insécurité sont intimement liées à l'urbanisme "parce qu'il y a des points de deal qui s'installent, qui sont délogés et qui se réinstallent". À l’entendre, les maires et l'Etat se doivent d’avoir "plus de capacités" pour "prendre la main quand c'est nécessaire, quand les propriétaires sont démunis". 


"J’ai demandé [...] une présence des forces de l’ordre là maintenant et dans les temps qui viennent y compris pour empêcher l’installation ou le déplacement de points de deal", Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin


Pour empêcher l’installation de ces points de deal, la maire a également déclaré au micro de BFMTV avoir "demandé des forces de police. Je le demande de façon régulière et j’ai demandé de façon appuyée encore aujourd’hui qu’il y ait une présence des forces de l’ordre là maintenant et dans les temps qui viennent y compris pour empêcher l’installation ou le déplacement de points de deal sur ce secteur et de façon générale sur la ville".

De nombreuses demandes formelles auxquelles Élisabeth Borne se serait engagée à apporter des réponses. "La Première ministre l’a noté avec attention et m’a dit qu’elle me ferait un retour sur cette question de sécurité en plus de la question urbaine des copropriétés privées", a-t-elle ajouté au micro de nos confrères. Cela passera peut-être aussi par la visite à Vaulx-en-Velin, "dans quelque temps", de la ministre du Logement dans le cadre d’une  "réunion de terrain".

Sur le même sujet :

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut