Grégory Doucet au Centre de dépistage coronavirus du Palais des Sports de Gerland.

Grégory Doucet, maire de Lyon : "pas de politique partisane autour des valeurs de la République"

Le maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet, a planté un "Arbre de la République" ce mercredi à Lyon, accompagné du Préfet du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il a rappelé tout son attachement aux valeurs de la République, alors que les écologistes sont parfois taxés "d'ambiguïté" à ce sujet.

Une ode à la République. Accompagné de Pascal Mailhos, Préfet du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le maire de Lyon Grégory Doucet a planté "l'Arbre de la République" ce mercredi 2 décembre, un chêne dans le square Jussieu, dans le 3e arrondissement de Lyon.

Il a martelé son attachement aux valeurs de la République. "Dans ces moments troublés (le maire de Lyon a notamment évoqué la décapitation du professeur d'histoire-géo en région parisienne et l'attentat de Nice), le Préfet et moi-même avons rappelé que nous étions unis quelles que soient nos convictions, qu'on était tous autour de la République, de ses valeurs et de ses symboles. Les générations s'enchaînent et il est important de transmettre nos valeurs. La plantation d'un arbre est un beau symbole pour la transmission de ces valeurs [...] Une République qui est une et indivisible. Une République qui a pour socle les notions d’égalité, de liberté et de fraternité. Une République qui accorde et assure à chacun le droit de croire ou de ne pas croire et de pratiquer sa religion en paix et en sécurité.",  a insisté le maire de Lyon.

Grégory Doucet, le maire de Lyon, plante "l'Arbre de la République", le 2 décembre 2020, square Jussieu, 3e arrondissement de Lyon @AnthonyFaure

Grégory Doucet poursuit : "Ces valeurs, il faut sans cesse les rappeler. Elles sont enseignées à l'école. Il est important, en tant qu'élu, en tant que représentant de la République pour le Préfet, en tant que représentant des cultes, de rappeler qu'elles nous unissent, qu'on doit les incarner au quotidien".

 

 

Anne Hidalgo avait appelé les écologistes "à sortir de leur ambiguïté"

Il y a quelques jours, Anne Hidalgo, la maire PS de Paris, à la tête d'une majorité "rose-verte" à Paris a évoqué "l'ambiguïté" des écologistes selon elle sur la notion de République. "J'ai un problème, c'est votre rapport à la République", a insisté la maire de Paris sur BFM TV. "Il y a du travail à faire chez eux pour être beaucoup plus au clair [...] Il faut pousser une partie de la gauche et des écologistes à sortir de leur ambiguïté", a-t-elle poursuivie. La sortie d'Anne Hidalgo a fait de nombreuses vagues dans sa majorité à Paris. Et suscité de nombreuses réactions chez les élus et dirigeants d'Europe-Ecologie-les-Verts.

"Il n'y a pas de politique partisane à faire autour des valeurs de la République"

Qu'en pense le maire écologiste de Lyon ? Est-ce important pour un écologiste de rappeler, sans cesse, son attachement à la République ? "Au même titre que n'importe quel élu. Ca fait partie de la fonction d'élu que de rappeler son attachement et de défendre les valeurs de la République. Qu'on soit écologiste ou autre. C'est bien justement ce qui nous uni. Il n'y a pas de politique partisane à faire autour des valeurs de la République", nous a répondu le maire de Lyon.

"D’alertes en drames, en provocations odieuses, en bêtises choquantes, en menaces
insupportables, en tragédies terribles, le climat de division qui s’est insinué dans le pays – et
notre ville n’y échappe pas – exige de nous des discours clairs, des réponses sans
équivoque et des actes ... pour rappeler notre volonté d’unité, de mise en commun, de
partage. Pour repousser aussi loin que possible le poison de la haine, de la discorde et de la
division", avait martelé quelques instants plus tôt Grégory Doucet dans son discours.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut