foie gras
© Tim Douet

Fin du foie gras à la mairie de Lyon : trois députés du Rhône montent au créneau dans une tribune

Trois députés du Rhône ont signé une tribune dans le JDD ce week-end en réaction à l'interdiction du foie gras dans les réceptions officielles de plusieurs villes écologistes, dont celles de la Mairie de Lyon.

127 parlementaires ont signé la tribune du Journal du Dimanche de ce week-end "Foie gras, ne gâchez pas la fête". Une réaction directe à la polémique créée par la municipalité de Lyon, à l'instar d'autres villes dirigées par des élus écologistes,  après leur décision de supprimer le foie gras des leurs réceptions officielles.

Lire aussi : Lyon : Grégory Doucet revient sur la polémique du foie gras

Parmi les signataires, on retrouve les députés LREM Thomas Rudigoz et Anne Brugnera ainsi que le député MoDem Cyrille Isaac-Sibille. L'appel des 127 parlementaires est clair : "à tous les élus qui ont interdit le foie gras ou comptent le faire, nous avons un message : ne gâchez pas la fête !", fustigent-ils dans les colonnes du JDD.

"Une fierté nationale"

"En créant de toute pièce cette polémique, ils font du mal à toute une filière et portent atteinte à notre patrimoine, notre culture, notre identité", poursuivent les élus dans cette tribune. Alors que "les producteurs ont déjà souffert de l'influenza aviaire ces dernières années et des effets de la fermeture des restaurants durant la crise sanitaire [...], leur activité est encore menacée par les appels au boycott de quelques édiles qui tentent un coup de com' avant les fêtes" dénoncent-ils.

Reconnu patrimoine culturel et gastronomique Français en 2006, le foie gras s'est imposé comme "une fierté nationale" rappelle la tribune, portée par Jean-René Cazeneuve (LREM) et Lionel Causse (LREM).

Lire aussi :


Le 14 décembre dernier, le chef Joseph Viola était l'invité de 6 minutes chrono. Dans notre émission, le vice-président des Toques Blanches lyonnaises est revenu sur la polémique autour du foie gras à Lyon, protestant notamment contre l'agriculteur bashing. Un entretien à visionner ci-dessous. 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut