Kiosque Lyon Charlie Hebdo
© J. Bernard

Encore difficile de trouver Charlie Hebdo à Lyon

La traque au dernier numéro de Charlie Hebdo continue ce jeudi à Lyon. Le nombre d’exemplaires livré est encore insuffisant pour contenter tous les lecteurs lyonnais.

Difficile, ce matin encore, de trouver un exemplaire de Charlie Hebdo dans les kiosques lyonnais. Sur la dizaine de points presse visités ce jeudi matin à 7h, rares étaient ceux qui avaient le fameux journal. "On a eu 7 exemplaires hier, 2 aujourd'hui. Ce n'est pas suffisant. On me l'a réclamé déjà une vingtaine de fois", explique le gérant d'un petit bureau de presse du 5e arrondissement, peu après 7h du matin. Constat identique dans le 6e arrondissement. Le gérant d'un important point presse se lamentait hier de n'avoir eu que 27 exemplaires de l'hebdomadaire satirique alors que 70 personnes faisaient la queue devant son magasin. Ce jeudi matin, il n'en a reçu que 20. Et la queue était encore au rendez-vous. Certes moins importante, mais la déception pour le lecteur de ne toujours pas avoir le "numéro des survivants" de Charlie Hebdo se fait sentir.

L’effet Charlie Hebdo

"C'était déjà impossible de le trouver hier. C'est le troisième magasin que je fais et je suis toujours bredouille", explique Dominique, une jeune retraitée rencontrée devant le point presse du 6e. Baskets aux pieds, survêtement de sport et écharpe autour du cou, cette "ancienne fidèle" de Charlie Hebdo qui avoue avoir quelque peu "oublié d'acheter" le titre pendant quelques années compte bien continuer d'arpenter les rues de la ville pour mettre la main sur ce Graal.

Mais tous n'ont pas la même ferveur. Ainsi Martine, une cadre qui travaille dans le quartier, a baissé les bras. "Non, je ne l'ai pas eu, mais finalement je me dis que je l'ai déjà bien vu dans les médias, alors je ne vais pas écumer les tabacs-presse. C'est comme si je l'avais déjà lu, finalement", blague-t-elle. "Le point positif, c'est que je me remets à lire des journaux et j'y ai pris goût", affirme-t-elle, secouant les titres qu'elle vient d'acheter. Pêle-mêle : Le Figaro, Les Echos et Le Canard enchaîné. "Celui-là, je ne l'avais pas eu hier, je l'ai aujourd'hui", sourit-elle.

Car il y a un effet Charlie Hebdo sur l'ensemble de la presse, les ventes de ce mercredi ont explosé, notamment pour Libération ou Le Canard enchaîné, qui ont dû relancer les rotatives. 1 million d'exemplaires du palmipède ont ainsi été livrés alors que celui-ci tournait plutôt aux alentours de 400 000 exemplaires ces derniers temps. Charlie Hebdo, lui, sera finalement tiré à 5 millions d'exemplaires. Un record.

À revoir sur notre site, le reportage vidéo de mercredi : Pénurie de Charlie Hebdo à Lyon

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut