Vallée de la chimie ©Wikipédia Commons
Vallée de la chimie ©Wikipédia Commons

En cas de catastrophe industrielle, Saint-Fons pourra alerter ses habitants par téléphone

La municipalité de Saint-Fons vient de s’équiper d’un nouveau dispositif pour alerter ses habitants en cas de catastrophe, notamment industrielle en provenance de la Vallée de la chimie. Les Saint-Foniards sont invités à s’inscrire sur un fichier communal. 

D’ici l’automne, tout le territoire français devrait être couvert par le système d’alerte FR-Alert, afin de permettre aux préfectures de prévenir les habitants d’une zone lors d'une crise majeure (risque climatique, chimique, terroriste), sans que ces derniers n’aient préalablement eu besoin d‘installer une application sur leur téléphone. En parallèle de ce dispositif, la ville de Saint-Fons, qui pourrait être particulièrement à risque en cas de catastrophe industrielle dans la Vallée de la Chimie, a décidé de se doter de son propre système d’alerte. 

Lire aussi : Près de Lyon : un système d’alerte par téléphone testé ce mardi dans la Vallée de la Chimie

"Afin que nous puissions gérer au mieux les aléas liés aux risques industriels et technologiques de notre territoire, il nous semble impératif de miser sur un dispositif d’alerte pour prévenir et protéger au mieux nos habitants" explique Christian Duchêne, maire de Saint-Fons. De son côté, Laurie Perrier, la responsable régionale de ciitélécom, l’entreprise retenue par Saint-Fons pour assurer la tenue de ce "puissant système d’alerte", assure que « c’est l’assurance d’une réception du SMS d’alerte en moins de 10 secondes grâce à l’utilisation d’un canal de service dédié".

Un doublon avec le système d'alerte de l'État ?

Pour la municipalité cela représente un coût annuel de 3 800 euros. Un investissement superflu alors que l’État propose déjà un service similaire ? "Non, il n’y a pas forcement de doublon", assurent à Lyon Capitale les services de la mairie de Saint-Fons. "Notre objectif c’est de cerner spécifiquement les habitants de notre territoire afin de proposer une réaction au niveau local", précise-t-on du côté de la commune située au Sud de Lyon. 


"Transmettre des alertes qui pourraient ne pas être transmises par le dispositif prévu par la préfecture", ville de Saint-Fons


L’avantage pour Saint-Fons de posséder son propre dispositif d’alerte serait aussi de permettre à la commune de "transmettre des alertes qui pourraient ne pas être transmises par le dispositif prévu par la préfecture", à l’instar des alertes orange. Selon nos informations, l’idée du côté de la préfecture serait en effet de ne recourir au système FR-Alert qu’en cas de crise importante et "pas à chaque alerte orange pour prévenir de l’arrivée d’intempéries" par exemple.

Les habitants de la commune de Saint-Fons sont donc invités à se rapprocher de la mairie ou à remplir le formulaire en ligne disponible ici, afin d’être ajoutés au fichier du système d’alerte. Les Saint-Foniards pourront alors choisi via quel média ils souhaitent être contactés en cas d’alerte : SMS, téléphone fixe ou mobile, e-mail… En cas d’appel, un automate pourra vous prévenir qu’un risque va se produire.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut