Lever de soleil à Lyon sur le Musée des Confluence

Douceur record à Lyon : "la raréfaction des vagues de froid est un marqueur du changement climatique"

Les températures lors de la nuit de la Saint-Sylvestre ont été dignes d'un mois de juin avec 14,5°C à Lyon.

L'année 2023 aura commencé comme 2022 s'est achevée. Dans une douceur inquiétante. Selon Romain Weber, prévisionniste de Lyon Météo, la nuit de la Saint-Sylvestre a été la nuit la plus douce jamais mesurée en janvier dans la capitale des Gaules avec 14,5°C, "soit une valeur 13°C au-dessus des normales". Une température "généralement observée au mois de juin", ajoute le prévisionniste.

Une nuit record

En ce 2 janvier, le mercure affiche toujours 15°C. "Une douceur record", précise Météo France. Ainsi, à Besançon, 18,6°C ont été relevés le 1er janvier, dépassant le précédent record établit à 16.8°C. D'autres records ont été battus à Dijon, Nevers ou encore Selestat.

Si certains y voient simplement un hiver doux, Météo France précise bien que "la raréfaction des vagues de froid est un marqueur du changement climatique". A l'inverse, "on constate que les épisodes anormalement chauds se multiplient dans le climat récent".

A noter que les températures devraient commencer à baisser à partir de ce mardi avec des maximales journalières à 10°C contre 16 ce lundi.

 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut