Un projet de requalification de la rue Grenette
Un projet de requalification de la rue Grenette
Article payant

Urbanisme : les nouvelles rues de Lyon

Les écologistes vont changer le visage de Lyon en partant des rues quand leurs prédécesseurs privilégiaient la construction de bâtiments.


D’ici 2026, tous les arrondissements compteront une rue piétonnisée et beaucoup auront été végétalisées. C’était l’une des promesses majeures des écologistes à leur arrivée au pouvoir. Et à ce stade d’un mandat presque à moitié écoulé, ils sont en passe de la tenir. Avec les rues des enfants, l’apaisement des abords d’écoles, certaines voiries ont déjà été condamnées pour les automobilistes. Ils ont aussi lancé au coup par coup de nombreuses concertations sur le réaménagement de rues parfois iconiques de Lyon. Agglomérés, tous ces projets vont remodeler en partie le visage de la ville. Ils s’emparent de pièces de choix : place Bellecour, rue de la République, boulevard de la Croix-Rousse, avenue des Frères-Lumière.

“Lyon est classé au patrimoine mondial non pas en raison de bâtiments spécifiques, mais pour l’évolution de son patrimoine à travers les siècles. Nous sommes dans une forme de transformation de la ville en l’adaptant au changement climatique avec de la végétation et plus de place pour les piétons”, glisse Valentin Lungenstrass, l’adjoint en charge des mobilités à Lyon, qui chapeaute la plupart de ces projets. Un cahier des charges commun à tous ces aménagements se dégage : végétaliser avec des arbres plantés en pleine terre, élargir les trottoirs, substituer des pistes cyclables aux places de stationnement et réduire des voies de circulation automobile.

Il vous reste 89 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut