© Naim/Kabul Girl’s Theater

Culture : les jeunes comédiennes afghanes en exil du Kabul Girls Theater Group retrouvent la scène

Les toutes jeunes comédiennes de la troupe du Kabul Girls Theater Group, qui ont fui l’Afghanistan l’été dernier, proposent une lecture musicale de poèmes à partir du 4 février, accompagnées par des auteures et des comédiennes de la région ainsi que des habitantes de Rillieux-la-Pape.

"Parce que les femmes afghanes sont tues et parfois tuées pour oser écrire et dire leurs poèmes"… Touchée par le destin de jeunes comédiennes afghanes contraintes à l’exil depuis l’été dernier, la poète et dramaturge lyonnaise Estelle Dumortier a ressenti "la nécessité d’agir" pour redonner de la voix à ces femmes réduites au silence après l’arrivée des Talibans en Afghanistan.

Accompagnées depuis le mois de septembre par deux théâtres de la métropole lyonnaise, le TNP de Villeurbanne et le TNG (Lyon 9e), les toutes jeunes comédiennes de la troupe du Kabul Girls Theater Group ont pu bénéficier d’une résidence artistique. Celle-ci prend la forme d'ateliers animés par Jean Bellorini et Joris Mathieu. Les deux institutions culturelles leur proposent également des cours de français afin de mieux préparer leur insertion scolaire et professionnelle.


Les porte-voix en langues dari, pashtoune et française de toutes les Afghanes condamnées à nouveau à une forme d'invisibilité


Plus qu'un spectacle, Le poème est une épée, est une première proposition publique de leur travail (le 4 février à Saint-Étienne et le 10 mars à Rillieux-la-Pape). Ces soir-là, elles ne seront pas seules sur scène. Une cinquantaine de femmes - comédiennes, auteures ou simplement lectrices citoyennes - seront les porte-voix en langues dari, pashtoune et française de toutes les Afghanes condamnées à nouveau à une forme d'invisibilité.

Toutes ces interprètes puiseront dans les textes de poésie populaire afghane écrites par des femmes*, pour rappeler qu’il n’y avait pas que la parole des hommes ou le bruit des fusils qui résonnaient dans ce pays meurtri par la guerre depuis près d’un demi-siècle.


Le poème est une épée. Lecture musicale de poésie féminine. Avec le Kabul Girls Theater Group et des femmes poètes & de théâtre en Rhône-Alpes.
Médiathèque Centrale de Tarentaize (Saint-Étienne) le 4 février
L’échappée, (Rillieux-La-Pape) le 10 mars

Ce spectacle entre en résonance avec l’exposition hors les murs du musée du Louvre, "Arts de l’Islam : un passé pour un présent", à Rillieux-la-Pape jusqu’au 27 mars 2022. Lire notre article


*- Le visage caché de la femme afghane. Anthologie. Femmes poétesses d'Afghanistan
- Le Suicide et le Chant. Poésie Populaire des Femmes Pashtounes" de Sayd Bahodine Majrouh (éditions Gallimard, 1994)
- Le cri des femmes afghanes", anthologie établie et traduite par Leili Anvar (Éditions Bruno Doucey, à paraître en mai 2022) ;


 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut