L’étiquette avec la provenance des fameuses doudounes commandées pour les agents de la Ville de Lyon. (Crédit Sud Solidaires)

Critiquée après l’achat de doudounes "Made in Bangladesh", la Ville de Lyon muette

Après la baisse des températures de chauffe dans ses bâtiments, par mesure de sobriété énergétique, la Ville de Lyon a commandé des doudounes pour ses agents. Fabriquées au Bangladesh, elles ont entraîné un début de polémique.

Un an après son arrivée à la tête de la mairie de Lyon, l’exécutif écologiste adoptait en 2021 un nouveau Schéma de promotion des achats socialement et écologiquement responsables (Spaser). Une décision illustrant l’objectif du maire de Lyon et de ses équipes de tendre vers des achats plus écologiques lorsqu’il s’agit de commande publique.

Pourtant, ce jeudi 12 janvier, le syndicat Sud Solidaires de la Ville de Lyon révèle que la collectivité écologiste a passé commande de 900 doudounes sans manches "Made in Bangladesh" pour équiper ses agents après la baisse des températures de chauffe dans ses bâtiments, dans le cadre de son plan de sobriété énergétique. D’après le syndicat 450 doudounes auraient déjà été livrées et le reste de la commande aurait été annulé. 

"Il y a un décalage entre le discours et les actes"

"Il y a un décalage entre le discours et les actes", déplore Sud Solidaires. Et de poursuivre dans un communiqué "aujourd’hui malgré les grands principes, avec l’achat de ces doudounes, aucune garantie n’est apportée en termes de transition vers un modèle socialement et écologiquement respectueux de la planète et des ouvriers et ouvrières qui produisent des biens". 

Invitée à réagir à plusieurs reprises à ce sujet au cours des dernières 24 heures, la Ville de Lyon n’a pas souhaité s’exprimer, estimant qu’il était "trop tôt". Reste désormais à savoir si le catalogue de la commande publique sur ce type d’achat permettait à la municipalité d’acheter des doudounes fabriquées à moins de 7 700 km de Lyon. 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut