Source : santé publique France

Covid-19 : dans le Rhône, l'incidence dépasse les pics des 3e et 4e vagues (graphique)

Le nombre de nouveaux cas ne cesse d'augmenter à Lyon, dans la Métropole de Lyon et dans le département du Rhône. Ce mercredi 8 décembre, la reprise épidémique dans le Rhône bat son plein, avec une incidence au-dessus des pics des 3e et 4e vagues.

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. C'est un indicateur clé, qui détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants sur une semaine glissante.

Dans le département du Rhône, d'après les derniers chiffres stabilisés au samedi 4 décembre, le taux d'incidence est de 659,5 (les données prennent donc en compte la période entre le dimanche 28 novembre et le samedi 4 décembre). Ce taux était de 423 le 26 novembre, une semaine plus tôt, de 284 le 22 novembre et de 135 le 15 novembre. L'augmentation est très nette en quelques jours... À titre de comparaison, le taux d'incidence est de 444 en moyenne en France.

Source : santé publique France

À noter qu'au plus fort des 3e et 4e vagues, le taux d'incidence se portait à 504 au mois d'avril, et de 321 en janvier. La 5e vague dépasse donc les pics enregistrés sur l'année 2021 mais reste encore loin de la 2e vague, survenue entre septembre et novembre 2020, où l'épidémie pointait à un taux d'incidence de 936 dans le département.

La pression hospitalière contenue, mais toujours en hausse

Actuellement, le nombre de nouveaux cas augmente fortement. Mais est-ce que cela se répercute à l'hôpital ? "En termes de pression hospitalière, la pression reste contenue dans les HCL, expliquait ce jeudi 2 décembre le directeur des Hospices civils de Lyon, Raymond Le Moign. On a 128 patients hospitalisés (ce jeudi 2 décembre) dans les HCL. Il y a deux semaines, on était à moins de 60 patients hospitalisés en soins critiques et en hospitalisation conventionnelle".

Qui sont les patients actuellement hospitalisés dans les hôpitaux lyonnais ? "On a trois catégories de population de patients hospitalisés en soins critiques ou en hospitalisation conventionnelle : 1/3 de patients qui ne sont pas vaccinés, 1/3 de patients vaccinés mais qui présentent un profil de vulnérabilité ou de fragilité - des patients immunodéprimés -, et 1/3 de patients vaccinés pour lesquels on arrive au bout de leur processus de protection immunitaire et qui sont éligibles au rappel vaccinal", souligne le directeur des Hospices civils de Lyon.

Pour rappel, 97 % des personnes âgées de + de 12 ans sont vaccinées dans le département du Rhône (lire notre décryptage ici)

Lire aussi : Covid-19 à Lyon : schéma vaccinal complet, 3e dose, où en est la vaccination dans le Rhône ?

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut