(Photo by GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Covid-19 : contre la cinquième vague, de nouvelles mesures vont être prises 

À l’issue d’un conseil de défense sanitaire, le porte-parole du gouvernement a rappelé la "fulgurance" de cette 5e vague avant d’annoncer que de nouvelles mesures sanitaires seront dévoilées jeudi par le ministre de la Santé. Parmi elles, "l’accélération" de la campagne de rappel ou encore le "renforcement" du pass sanitaire. 

Depuis le début du mois de novembre, la situation sanitaire se dégrade de nouveau avec une augmentation très importante du nombre de nouveaux cas de Covid-19. Dans le Rhône, les contaminations ont tout simplement doublé en une semaine, le taux d’incidence s’établissant à 243 pour 100 000 habitants le 20 novembre, contre 104 le 10 novembre et 63 le 3 novembre.

À la fin d’un conseil de défense sanitaire qui se tenait ce mercredi 24 novembre, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a de nouveau alerté sur une "situation épidémique se dégrade très nettement", après avoir évoqué, il y quelques jours "un début de vague fulgurante", qui se "confirme". Selon lui, la circulation du virus devrait même "continuer d’augmenter dans les prochains jours et les prochaines semaines"

Lire aussi : Covid-19 à Lyon : la hausse des nouveaux cas continue dans le Rhône, le point ce mercredi (graphique)

Accélérer "la campagne de rappel vaccinal"

Néanmoins, face à cette accélération de l'épidémie, le gouvernement n'a toutefois pas fait d'annonce concrète, renvoyant à une conférence de presse qui se tiendra jeudi à la mi-journée avec le ministre de la Santé, Olivier Véran. Le porte-parole du gouvernement a d'ores et déjà prévenu que des mesures sont prévues selon trois grands axes : "l'accélération de la campagne de rappel vaccinal", "le renforcement du pass sanitaire" et "le renforcement des mesures barrières" comme le port du masque, souligne l’AFP.

Si la situation reste "encore relativement contenue à l’hôpital", le flux d’hospitalisations a tout de même "augmenté de 40 % sur la dernière semaine", a précisé Gabriel Attal. Avant de poursuivre en expliquant que "nous ne sommes pas aujourd’hui dans la même situation que celle que vivent nos voisins grâce aux mesures que nous avons prises très tôt", mais que pour "sauver les fêtes de fin d’année et traverser l’hiver le mieux possible […] nous ne pouvons pas nous reposer sur cette avance".

Lire aussi : Lyon : dans le Rhône, près de 95 % des plus de 12 ans sont complètement vaccinés (graphiques)

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut