(Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Covid-19 : à Lyon, une étude des HCL confirme l'impact largement favorable de la vaccination sur la baisse des hospitalisations

Une étude publiée le 22 décembre par les Hospices Civils de Lyon confirme l'impact favorable de la vaccination contre le covid-19 sur la baisse des hospitalisations en Auvergne-Rhône-Alpes, entre début 2021 et mi-novembre de la même année.

Le service Hygiène, Epidémiologie, Infectiovigilance et Prévention du centre hospitalier Edouard Herriot, à Lyon, mené par le Pr. Philippe Vanhems, a publié la semaine dernière une étude corrélant vaccination anti-covid et hospitalisations sur l'année 2021 dans la revue scientifique "Vaccine". Et les résultats sont probants.

Lien entre vaccination et hospitalisations

Réalisée sur les variants alpha et delta (omicron n'est donc pas inclus), l'étude démontre "en moyenne une baisse de 98 % des hospitalisations dans la région Auvergne-Rhône-Alpes". L'objectif est de "rapporter l’impact de la vaccination COVID-19 depuis sa mise en place, sur des indicateurs épidémiologiques dans la région Auvergne-Rhône-Alpes", indique les HCL.


"Plus la couverture vaccinale est importante et plus on observe une réduction des hospitalisations"

selon une étude menée par le Pr. Philippe Vanhems


Cependant, les HCL se montrent prudents. "Les résultats ne permettent pas de tirer de conclusion de causalité directe, mais tendent à suggérer une corrélation forte". Ainsi, "plus la couverture vaccinale est importante et plus on observe une réduction des hospitalisations", déduit le communiqué. Toutefois, cette analyse n'est pas liée "exclusivement à la vaccination mais à la complémentarité et la synergie des mesures préventives proposées à la population" comme les gestes barrières, explique les Hospices Civils de Lyon.

Lire aussi : Covid-19 à Lyon : point vaccination, 3 habitants du Rhône sur 10 ont eu leur dose de rappel

Effet moindre sur les taux d'infections

Autre chiffre important de l'étude : la vaccination a permis une réduction de 21 % de l'incidence de covid-19 dans la région. "Ce résultat était attendu, car les essais vaccinaux avaient comme objectifs prioritaires une réduction des cas graves et des hospitalisations", détaille le Professeur Vanhems.

Lire aussi : Covid-19 : l'explosion des nouveaux cas continue en France, + de 200 000 contaminations ces dernières 24h

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut