Hôpital de la Croix-Rousse @WilliamPham

Coronavirus à Lyon : "une (nouvelle) vague possible dès la fin juillet", l'alerte d'Olivier Véran

Olivier Véran, le ministre de la Santé, s'inquiète face à la prolifération du variant Delta (indien) dans le monde, mais aussi en France ces derniers jours. "Depuis 5 jours, le virus ne baisse plus, il réaugmente", explique-t-il. 'L'exemple anglais montre qu'une vague est possible dès la fin juillet", ajoute-t-il.

Au Royaume-Uni, en raison du variant Delta, environ 25 000 nouveaux cas par jour de covid-19 sont comptabilisés. La France n'en est pas encore là (environ 2 500 cas quotidiens actuellement). Mais après des semaines de baisse, et même de grosse baisse, il y a une légère remontée du nombre de cas depuis quelques jours. Et ce variant Delta (indien), plus contagieux, beaucoup plus contagieux, inquiète.

"Depuis 5 jours, le virus ne baisse plus, il réaugmente. A cause du variant delta qui est très contagieux. L'exemple anglais montre qu'une vague est possible dès la fin Juillet. Nous pouvons la limiter et en limiter l'impact sanitaire : gestes barrières, vaccin, tester/alerter/protéger", a expliqué dimanche soir le ministre de la Santé, Olivier Véran.


"Les vaccins font chuter le risque de forme grave, y compris avec le variant delta"

Olivier Véran


Face à ce variant, le gouvernement martèle que la France a une arme : la vaccination. "Les vaccins font chuter le risque de forme grave, y compris avec le variant delta. Vacciné, on se contamine beaucoup moins, on transmet beaucoup moins, et on ne vit plus dans le stress. C'est un défi collectif que d'atteindre l'immunité collective, relevons-le ensemble !", ajoute le ministre de la Santé. Au Royaume-Uni, malgré la flambée de nouveaux cas (environ 25 000 par jour), cela ne se traduit pas pour l'instant par une nette augmentation des hospitalisations.

"Cette semaine, 4,1 millions d'entre vous avez été vaccinés en centre ou en ville, dont 1,2 millions pour votre 1ère injection. Un record. Mais nous devons aller encore plus vite. C'est une course contre la montre qui se joue dans notre pays", a-t-il conclu.

En France, environ 1 français sur 2 a reçu au moins une dose de vaccin. 1 français sur 3 est complètement vacciné. Le gouvernement insiste sur le fait qu'une personne vaccinée est protégée 15 jours après sa 2e injection (ou 15 jours après sa 1ère si le patient a déjà eu le covid-19).

Faire défiler vers le haut