L’extension du tramway T6 doit relier la station des Hôpitaux-Est à la Doua en traversant par Grandclément et les Gratte-Ciel © MAXPPP
Article payant

Bus, métro, tram à Lyon : tout comprendre des projets de transports avec la carte de Lyon Capitale

Si tous les Lyonnais et Grands Lyonnais sont concernés, difficile de suivre les projets d’aménagement en transport tant les retournements sont nombreux. Entre avancées et reculades, Lyon Capitale synthétise avec une carte (dans le coeur de l'article).



Le mieux est l’ennemi du bien. De concertation en concertation, jamais les Lyonnais n’ont eu autant d’occasions de faire peser directement leurs idées sur la politique des transports de leur territoire. Paradoxe, cette politique n’a jamais été aussi indéchiffrable et complexe à comprendre dans son ensemble. L’échelle est vaste, il s’agit des transports dans les 59 communes qui composent la métropole dans lesquelles vivent 1,5 million d’habitants, et de leurs connexions à la capitale des Gaules. À moins de suivre le sujet au jour le jour, difficile de faire la part entre ce qui sera fait, ce qui reste en suspens et ce qui va être annulé. Les besoins en transport sont pourtant criants.

Pour le contexte : les écologistes assument de compliquer l’accès de Lyon aux automobilistes dans un souci de diminution des gaz à effet de serre.








À moins de suivre le sujet au jour le jour, difficile de faire la part entre ce qui sera fait, ce qui reste en suspens et ce qui va être annulé.







La réduction des voies et des places de parking se fait déjà sentir pour les habitants des communes périphériques travaillant dans le centre. De plus, la fin totale des diesels est prévue pour 2026 dans la “zones à faibles émissions’’ (ZFE), soit à Lyon et ses alentours. Autrement dit : la voiture n’est plus la bienvenue. Or, le vélo ne suffira pas à lui seul à suppléer aux moteurs. Sur les finances, les écologistes ont les mains liées, ayant déjà doublé le budget et la dette pour les transports sur leur mandat (2,55 milliards d’euros). Il sera donc délicat de l’augmenter encore en lançant de nouveaux grands chantiers.




Lors des essais du nouveau métro B. Le prolongement entre Oullins et Hôpitaux-Sud est en cours de finalisation et devrait voir le jour en 2023 © Sytral


Ligne B : le dernier métro


Parmi les projets certains d’aboutir : l’extension sud de la ligne de métro B. Signé sous le mandat de Gérard Collomb, ce prolongement de 2,4 km aura son terminus aux Hôpitaux Sud à Saint-Genis-Laval. En plus de cela, une nouvelle station verra le jour : Oullins-Centre, construite sur la place Anatole-France. “Pour les Oullinois, en 2023, quasiment 80 % de la population sera à quinze minutes à pied d’une des trois stations de métro”, déclare la maire de la commune, Clotilde Pouzergue (LR). Suffisamment pour éviter la saturation des parkings autour de la gare d’Oullins ? “On imagine qu’on aura toute une circulation qui ne passera plus du tout par Oullins mais par Saint-Genis-Laval”, anticipe l’édile. Les travaux devraient se terminer à la fin de l’année 2023.








Pour les Oullinois, en 2023, quasiment 80 % de la population sera à quinze minutes à pied d’une des trois stations de métrola maire d'Oullins, Clotilde Pouzergue







À l’autre bout de la ligne B, à la station Charpennes : le projet du prolongement nord du métro jusqu’à Caluire puis Rillieux-la-Pape. Après une consultation de trois mois à la fin de l’année 2021, celui-ci n’aura pas lieu. Trop cher selon les élus écologistes – entre 2 et 2,7 milliards d’euros pour 70 000 voyages par jour. Trois alternatives semblent se dessiner : la transformation du C2 en un tramway souterrain ou la mise en route d’un bus à haut niveau de service (BHNS). Ces “trams sur pneu” ont l’avantage de ne pas demander de gros aménagements pour un prix moins important. Ou, enfin, l’option d’un tramway de surface. Difficile de prédire  le choix des écologistes.

Il vous reste 71 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut