Fabienne Grébert ( Groupe Ecologistes) et Najat Vallaud-Belkacem (SED), cosignatrices de la lettre pour l'accueil des réfugiés ukrainiens. @AnthonyFaure
Fabienne Grébert ( Groupe Ecologistes) et Najat Vallaud-Belkacem (SED), cosignatrices de la lettre pour l’accueil des réfugiés ukrainiens. @AnthonyFaure

Les groupes d’opposition écologiste et socialiste furieux contre Laurent Wauquiez

A la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les Ecologistes, le groupe socialiste et le PRG appellent Laurent Wauquiez à  un "sursaut d’humanisme et de dignité" en matière d’accueil des réfugiés ukrainiens.

"Pas un mot, pas un geste, pas un euro dans ce projet de rapport pour les réfugiés qui tentent de sauver leurs vies et celles de leurs enfants, ici." A l'heure où l'Etat s'organise pour l'accueil des réfugiés ukrainiens, Najat Vallaud-Belkacem, présidente du groupe Socialiste, Écologiste et Démocrate d'Auvergne-Rhône-Alpes est furieuse.

Les trois groupes d'opposition (écologistes, PRG et socialistes) sont vent debout contre le président du Conseil régional, Laurent Wauquiez (Les Républicains), suite à l'inscription, en urgence,  d'un rapport "Mobilisation de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour l’Ukraine" à l'ordre du jour de l'assemblée plénière du conseil régional des 17 et 18 mars prochains.

L'opposition regrette l'absence de certaines mesures, comme  l’accueil des réfugiés. Selon Fabienne Grébert coprésidente du groupe Les Écologistes à la Région "Laurent Wauquiez doit revoir sa copie!"

Des actions concrètes "pour un accueil digne"

A savoir  offrir "la gratuité des déplacements dans les TER et les transports interurbains aux réfugiés", "abonder les fonds sociaux des universités pour l’accueil des réfugiés étudiants.", "(mobiliser) des dispositifs de la région, notamment en matière de formation professionnelle afin de favoriser l’insertion, y compris à travers l’enseignement du Français langue étrangère."

Dans le voeu déposé qu'ils présenteront les 17 et 18 mars en assemblée plénière, les trois groupes rappellent que "notre solidarité doit être totale et doit être accompagnée des moyens nécessaires à un accueil digne des personnes réfugiées." Ils reprennent les propos de Filippo Grandi, haut-commissaire aux réfugiés des Nations Unies, qui rappelait qu'avec 2,6 millions de réfugiés au 12 mars, la guerre en Ukraine était "la crise de réfugiés la plus rapide en Europe depuis la Seconde guerre mondiale."

Les groupes d'opposition précisent enfin que "l’État a un rôle essentiel de coordination des initiatives de l’ensemble des collectivités territoriales volontaires."

L'assemblée plénière du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes se tiendra les 17 et 18 mars prochain. Elle réunira les 204 membres du conseil régional qui voteront les délibérations que la Région mettra en oeuvre.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut