Le Musée des Beaux-Arts de Lyon a dû fermer ses portes après l’action de Riposte Alimentaire. (Photo Hadrien Jame)

Au musée des Beaux-Arts de Lyon, jet de soupe sur un tableau de Monet par deux activistes écologistes

Deux activistes du collectif Riposte Alimentaire ont jeté de la soupe sur un tableau de Monet, samedi après-midi, au musée des Beaux Arts.

Après La Joconde, Le Printemps. Le tableau de Claude Monet accroché au musée des Beaux Arts de Lyon a été ciblé aujourd'hui, vers 15 heures, par deux activistes écologistes issus du collectif Riposte Alimentaire. Les deux femmes ont été interpellées, rapportent nos confrères du Progrès.

Une vidéo a été diffusée par le collectif montrant l'action des écologistes, qui ont versé la soupe contenue dans leur thermos sur le tableau. Le Printemps est une huile sur toile datant de 1872. L'acte de revendication, similaire à celui de Paris, vise à dénoncer la précarité alimentaire et la crise climatique et sociale en France. D'après Le Progrès, le tableau n'est pas endommagé mais les activistes encourent jusqu'à 7 ans de prison et 100 000 € d'amende pour "destruction ou dégradation d'un bien culturel dans un musée".

Sur les réseaux, le maire de Lyon Grégory Doucet a réagi dans l'après-midi : "je regrette l’action menée ce jour", a-t-il indiqué sur Twitter. L'édile a affiché son soutien aux équipes, contraintes de fermer une partie du musée, et a ajouté : "Face à l’urgence climatique, l’angoisse est légitime. Nous y répondons par une action résolue".

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut