Givors maire mohamed boudjellaba
Le maire de Givors, Mohamed Boudjellaba. MAXPPP

À Givors, les policiers municipaux seront armés "d’ici fin mai"

Après les différents incendies de voitures de police qui ont touché Givors, près de Lyon, le maire de la commune, Mohamed Boudjellaba, a annoncé au Progrès que les policiers municipaux "seront armés d’ici fin mai", mais rejette l’instauration d’un couvre-feu pour les mineurs. 

Le 27 avril dernier, deux voitures de la police municipale étaient incendiées à Givors, près de Lyon, après le départ d'un feu dans un parking. Une situation "inadmissible" pour Mohamed Boudjellaba, le maire de la commune, à laquelle il souhaite répondre. Dans un entretien à nos confrères du Progrès, l’édile a annoncé que "d’ici à la fin mai", les policiers municipaux seront armés. 

Lire aussi : Plusieurs incendies de voitures à Givors

"Notre but n’est pas d’avoir des shérifs"

"Nous allons redéployer des brigades de jour en brigades de soirée actives jusqu’à 23 heures. D’ex-ASVP (agents de surveillance de la voie publique) renforceront les effectifs : les policiers municipaux seront ainsi 13 ou 14 à la fin de l’année", a ainsi déclaré Mohamed Boudjellaba, avant d’ajouter, "l’armement est obligatoire pour ceux qui travaillent de nuit : c’est la loi. La commande de ces armes létales est en cours. Pour avoir le droit de les porter, les agents devront simplement suivre quelques séances de tir supplémentaire." Une décision à laquelle les policiers sont "favorables", mais le maire l’assure, "notre but n’est pas d’avoir des shérifs ; on n’a pas besoin de ça."

Mais contrairement aux communes de Béziers dans l’Hérault, ou Nice dans les Alpes-Maritimes, le maire de Givors rejette, quant à lui, l’instauration d’un couvre-feu pour les mineurs, estimant qu’il s’agit d’un "effet de manche et une mesure inapplicable en pratique." "Si des minots sont dehors, il faut qu’on aille voir les parents pour essayer de trouver des solutions ensemble", a-t-il encore ajouté. Le maire a enfin précisé qu’une réunion publique entre les riverains et les familles du centre-ville serait organisée "d’ici à fin mai."

Lire aussi : À Givors, six jeunes arrêtés après une agression raciste en 2022

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut