Des matelas installés dans le gymnase de l'école Alix (Lyon 2e) pour les fan ts qui dorment le soir dehors et sont en classes maternelles et élémentaires à l’école Alix

197 enfants à la rue selon le collectif Jamais sans mon toit : la Ville de Lyon répond

197 enfants lyonnais à la rue ont été recensés par le collectif Jamais Sans Toit, engagé main dans la main avec le Collectif Alix Solidarité.

Face à l'urgence, le collectif Alix Solidarité du 2e arrondissement de Lyon envisager l'occupation de l'école Alix (cours Charlemagne, entre Perrache et Confluence) dans la soirée du lundi 7 novembre. "Ambra, Xhefrina, Faik et Maïssa ont entre 4 et 10 ans. Ils vont à l'école chaque jour mais dorment dehors chaque soir." dénonce l'association composée de parents d'élèves et d’enseignants.

Alix Solidarité, soutenu par le collectif Jamais Sans Toit, explique à Lyon Capitale que "ce sont familles "qui arrivent de l'étranger" et dont "la plupart sont dans leurs premières demande de carte de séjour ou d'un renouvellement mais ont une attente interminable". 


"A la veille des vacances, 25 enfants étaient encore à la rue."
Sandrine Runel, adjointe aux solidarités et à l'inclusion sociale de de la Ville de Lyon


"À ce jour, 197 enfants sont à la rue", affirme le collectif Alix. Sandrine Runel, adjointe aux solidarités et à l'inclusion sociale de Lyon, appuie quant à elle des chiffres différents : "nous recensons les enfants scolarisés et, à la veille des vacances, 25 enfants étaient encore à la rue", avant de reconnaître que "le problème est réel".

Le collectif Alix Solidarités tape du poing sur la table et dénonce "des annonces non-suivies d'actions". Et d'expliquer qu'en décembre 2021, la Ville de Lyon annonçait le plan Zéro enfant à la rue... "Un dispositif qui avance petit à petit" souligne l'adjointe à la Ville de Lyon. Le 20 janvier 2022, la Ville organisait  La Nuit de la Solidarité (opération qui consiste à réaliser un décompte des personnes sans-abri en l’espace d’une nuit et à recueillir des informations auprès d’elles, selon le site de la Ville). "Un écran de fumée" s'interroge dix mois plus tard le collectif Alix Solidarités .

"Aucune aide des services publics".

Dès la semaine prochaine, chaque soir dans le gymnase de l'école, Ambra, Xhefrina, Faik et Maïssa "pourront dormir à l'abri". Le collectif Alix Solidarité a installé des matelas gonflables, des couettes et des oreillers dans l'école", regrettant ne recevoir "aucune aide des services publics".

L'an dernier, "11 enfant ont ainsi pu être logés.", un chiffre qui devrait augmenter puisque " de nombreuses classes devraient être ouvertes pour la nuit d'ici la fin de l'année", assure Sandrine Runel.

Lire aussi :Nuit de la solidarité à Lyon : plusieurs écoles alertent la Ville sur la situation d'élèves sans-abris

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut