Affaire L214 : Bocuse ne vend plus les fromages de chèvres de Chevenet

Après les révélations de l'association lyonnaise L214 sur les pratiques du leader européen de fromages de chèvre fermier Chevenet, en Saône-et-Loire, le restaurant Paul Bocuse inscrit l'éleveur sur sa liste noire.

L214, une association basée à Lyon (siège administratif), qui combat depuis de nombreuses années les mauvaises pratiques de l'élevage intensif, a porté plainte pour "mauvais traitements" et "pratiques commerciales trompeuses" après des témoignages de lanceurs d'alerte sur un élevage de 2 000 chèvres à  à Saint-Maurice-de-Satonnay, en  Saône-et-Loire. Sur son site internet, l'entreprise se présente comme "le premier producteur européen de fromages de chèvre fermier".

Suite à ces révélations, les enseignes Carrefour, Monoprix, Grand Frais, Auchan, Système U ont annoncé qu'elles suspendaient les approvisionnements des produits concernés.

C'est désormais au tour du restaurant gastronomique Paul Bocuse (** Michelin), à Collonges-au-Mont d'Or, d'indiquer "arrêter dès ce jour (jeudi 27 octobre, NdlR) sa collaboration" avec l'entreprise Chevenet, qui le fournissait en fromages de chèvres (dont 2 sont sous AOP le Mâconnais et le Charolais).

Des pratiques qui "ne correspondent pas aux valeurs" de Paul Bocuse

Sur ses comptes Twitter et Facebook, le restaurant a expliqué que "Suite à l’enquête menée par l’association L214, le restaurant Paul Bocuse a pris la décision d’arrêter dès ce jour sa collaboration avec le producteur de fromages Chevenet, dont les pratiques révélées ne correspondent pas aux valeurs de la Maison."

Lire aussi : L214, ces Lyonnais qui font trembler la filière viande

 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut