Le rapport de la chambre régionale des comptes sur l’emploi de l’ex-compagne de Gérard Collomb est tombé. La droite lyonnaise est vent debout contre Gérard Collomb
Le rapport de la chambre régionale des comptes sur l’emploi de l’ex-compagne de Gérard Collomb comme agent municipal est accablant pour la collectivité. L’enquête interne commandée par le maire pointe des défaillances quand les magistrats-enquêteurs restent sur leur conclusion : ils ne disposent pas d’éléments justifiant d’une activité effectuée sur une période de près de dix ans.
hôtel de ville place de la Comédie
Les 15 et 22 mars 2020 auront lieu les élections municipales à Lyon. Mais aussi les élections métropolitaines. Ainsi, les Lyonnais mais aussi les habitants de la Métropole sont invités à voter 2 fois le même jour. Pour deux listes différentes. Pour la 1ère fois. Explications.
David Kimelfeld et Gérard Collomb, à la finale du Bocuse d’Or 2019 © Maxime Jegat / PhotoPQR MaxPPP
La bataille politique que se livrent David Kimelfeld et Gérard Collomb met numériquement en danger les majorités à la ville de Lyon et à la métropole. Si les deux camps assurent que les engagements de mandat seront respectés jusqu’au bout, la création ce mardi d’un groupe par les pro-Kimelfeld a renforcé le spectre d’une possible scission de la majorité municipale.
David Kimelfeld en meeting à Lyon © Antoine Merlet
Ce mercredi soir, David Kimelfeld tenait son premier meeting officiel en tant que candidat à la présidence de la métropole. Trois jours après le choix de La République en Marche d'investir Gérard Collomb, l'actuel président de la métropole a apporté la preuve que sa dynamique n'était en rien émoussée. Il a réuni autour de lui près de 1 000 personnes.
La République En Marche (LREM) a choisi de donner l'investiture à Gérard Collomb pour les élections métropolitaines de 2020 à Lyon.
Un sondage sur les élections métropolitaines donnerait Gérard Collomb en ballottage favorable. Son entourage le fait fuiter depuis quelques jours et en attribue la paternité aux Républicains. Sauf que le parti de droite nie avoir commandé une telle enquête d'opinions.
La venue à Lyon d’Emmanuel Macron pour la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a aussi été le nouveau théâtre du duel qui oppose Gérard Collomb et David Kimelfeld depuis plusieurs mois. Si le président de la République semble avoir tranché pour le premier, le second se dit toujours le véritable candidat légitime pour représenter La République en Marche à la métropole.
Le rendez-vous de la dernière chance a bien eu lieu, ce vendredi en fin d'après-midi à l'Hôtel de Ville de Lyon. Et il a donné le résultat attendu : Gérard Collomb et David Kimelfeld n'ont pas réussi à se mettre d'accord. Si tant est qu'ils aient vraiment essayé.
David Kimelfeld et Gérard Collomb, à la finale du Bocuse d’Or 2019 © Maxime Jegat / PhotoPQR MaxPPP
Ce vendredi en fin d'après-midi, Gérard Collomb et David Kimelfeld doivent se réunir une dernière fois pour tenter de trouver une porte de sortie à leur affrontement qui dure depuis un an pour déterminer qui portera les couleurs d'En Marche au scrutin métropolitain. Ce rendez-vous est donc le dernier arrêt avant la dissidence.

Posts navigation

1 2 3 4 216 217 218