Ce lundi soir, David Kimelfeld était l'invité de comités locaux de la République en marche en froid avec Caroline Collomb. Ils se sont visiblement bien trouvés. Une heure après les organisateurs de la soirée publiait un communiqué acerbe contre Gérard Collomb.
La semaine dernière, huit membres du groupe métropolitain Synergies-Avenir, ont affiché leur soutien à Gérard Collomb. Marc Grivel, porte-parole du groupe et vice-président à la Métropole, acte la rupture au sein de son mouvement, ne cautionnant pas cette « allégeance ».
La maire du 1er arrondissement annonce ce lundi qu'elle s'allie aux Insoumis pour essayer de renverser Gérard Collomb aux municipales de 2020 à Lyon. Pour Lyon Capitale, elle évoque les raisons de cette alliance autour de laquelle elle lance un appel aux lyonnais qui veulent "déconfisquer" leur ville.
Quelques instants après la réélection de Gérard Collomb, Nathalie Perrin-Gilbert (GRAM) donnait au nouveau maire de Lyon un discours haut en couleurs. Une semaine après, elle fait le buzz sur les réseaux sociaux.
David Kimelfed, depuis son fauteuil de président de la métropole, tisse sa toile en participant à des rencontres politiques qui ne sont clairement pas neutres. Son cœur de cible apparaît clairement : les déçus des années Collomb.
En quittant le gouvernement et alors qu'il n'était pas encore réélu maire de Lyon, Gérard Collomb est redevenu automatiquement sénateur du Rhône. Il devra démissionner ces prochains jours.
Gérard Collomb à la sortie du conseil des ministres, le 12 juin 2018 © Ludovic Marin / AFP
Le maire de Lyon, absent du Grand Lyon depuis son départ au ministère de l'Intérieur, a eu une retenue sur salaire conformément au règlement intérieur a assuré David Kimelfeld, le président de la métropole de Lyon.
Comme lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, fraîchement élu maire de Lyon ce lundi matin, a décidé de ne pas siéger au conseil de la métropole.
Gérard Collomb et David Kimelfeld au conseil de la métropole, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
Le président de la métropole de Lyon a salué ce lundi après-midi l’élection de Gérard Collomb à la fonction de maire de Lyon. Philippe Cochet, leader de l’opposition LR à la métropole, a de son côté salué le retour de celui qu’il a appelé “l’opportuniste”.
Gérard Collomb juste après sa réélection comme maire de Lyon, le 5 novembre 2018 © Tim Douet
Gérard Collomb a été réélu maire de Lyon, ce lundi matin, avec 41 voix. C’est sept de moins qu’en 2014 et cinq de moins que le nombre d’élus de sa majorité. Plus que ces voix manquantes, ce sont les prises de parole très acérées des élus de l’opposition qui auront marqué l’officialisation du retour de Gérard Collomb.

Posts navigation

1 2 3 4 207 208 209