Gérard Collomb s'allie à la droite pour barrage aux écologistes
L'accord entre Gérard Collomb et la droite, en vue du 2e tour des municipales et métropolitaines le 28 juin prochain à Lyon, passe mal. Il passe mal chez certains à droite mais aussi chez certains marcheurs, certains candidats qui soutenaient Collomb au 1er tour. Ainsi, dans le 9e, le maire de l'arrondissement est toujours sur les listes... Mais il règle ses comptes.
Gérard Collomb – Janvier 2020 © Antoine Merlet
Gérard Collomb, le maire de Lyon depuis 2001, historiquement socialiste (En Marche depuis 2017), s'est allié avec la droite pour le 2e tour des élections municipales et métropolitaines à Lyon. Un séisme politique à Lyon. Les réactions ne manquent pas depuis jeudi après-midi et l'annonce de cette union. Elle sont corsées... Beaucoup fustigent le maire de Lyon. Notamment ses anciens proches et alliés. Réactions.
David Kimelfeld et Gérard Collomb, au conseil métropolitain, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
Il n'y aura pas d'accord entre Gérard Collomb, l'actuel maire de Lyon, et David Kimelfeld, l'actuel président de la Métropole, avant le 2e tour des élections à la Métropole de Lyon, prévu le 28 juin. Dans un communiqué, Kimelfeld précise qu'il ne fera pas d'accord avec son ancien allié.
Pascal Blache © Tim Douet
Dans son fief du 6e arrondissement, la droite caracole en tête avec plus de 35% des voix, obtenus par le maire sortant de l'arrondissement, Pascal Blache. Les écologistes prennent une surprenante deuxième place.
Etienne Blanc © Antoine Merlet
Le candidat de la droite à la mairie de Lyon, Etienne Blanc (LR), est soutenu par un ancien joueur de l'OL, le défenseur Bruno Ngotty.
Etienne Blanc © Antoine Merlet
Candidat LR à la ville de Lyon, Etienne Blanc estime que la droite lyonnaise a des chances de gagner Lyon en mars prochain. Pas la gauche.
Après le départ des Républicains de la conseillère municipale Emmanuelle Haziza, le candidat LR aux municipales, Marc Atallah, annonce ce jeudi qu’il renonce à conduire la liste de droite à Villeurbanne.
Étienne Blanc, à l’hôtel de région, en mai 2018 © Tim Douet
À la fin de l'assemblée générale des maires de l'Ain, le n°2 de Laurent Wauquiez à la région a annoncé se consacrer plus activement à la préparation  des municipales de 2020 d'ici quelques mois.
Pas d'image
À trois ans d’intervalle, La Plateforme a proposé des prix très différents aux “marcheurs” de Gérard Collomb et à la droite lyonnaise. 7 000 euros la soirée pour l’opposition municipale, contre 996 euros pour une soirée de fin d’été où Gérard Collomb avait invité ses réseaux à se lancer dans l’aventure Macron. Les équipes du candidat de […]
Pas d'image
Après le Lyonnais Emmanuel Hamelin, l'élu de Saint-Priest Eric Fromain et le chef de file de l'opposition de Bron Yann Compan ont fait part de leur décision de quitter le parti Les Républicains. Pour le leader de la droite à Bron, le discours porté par Les Républicains n'est plus celui des convictions, mais "des contre-vérités et du pur esprit politicien".

Posts navigation

1 2 3 4 6 7 8