Natasha Krenbol, Straight up and down / Jim Dine, Blue Heart (montage LC)
Les émotions qui restent, la mémoire, le souvenir, l’histoire… Juste avant le printemps, notre sélection d’expositions à voir à Lyon se retourne, interroge. Et puis cède au merveilleux stéphanois.
Corinne Morel-Darleux et Marie-Cécile Paccard © Tim Douet / Sara Thom
Dans leur métier ou leur action politique, elles ont choisi de faire un pas de côté pour une société plus résiliente. Portrait de deux femmes qui s’activent, à Lyon, pour déclencher des rencontres, changer de logiciel et passer à l’action.
Expositions janvier 2019 (Montage Lyon Capitale)
Notre premier itinéraire d’expos 2019 part de la nouvelle galerie de la rue Burdeau pour s’aventurer de l’autre côté du périphérique et même d’est en ouest, à Grenoble et Roanne. Mais si vous ne l’avez pas vue, commencez par la dernière et filez à Saint-Étienne : le 7, comme pour la rétrospective Bernar Venet au MAC, il sera trop tard.
Des pas-de-porte des quartiers branchés au seuil de réseaux plus sages, une nouvelle génération de trentenaires est en train de monter à Lyon. Des entrepreneurs qui revendiquent la qualité de vie plus que l’argent comme idéal. Avec leurs codes novateurs des métiers du design et de la communication digitale, ils développent des concepts hybrides séduisants, mais bien rentables. Une jeunesse mondialisée difficile à étiqueter qui dépoussière sérieusement l’image du chef d’entreprise lyonnais traditionnel et ringardiserait presque celle du start-upper.