Bruno Bonnel
Le député LREM de Villeurbanne réfute l'hypothèse d'une crise politique générée par la démission du ministre de l'Inétrieur. Pour lui, Gérard Collomb revient à Lyon pour sauver sa ville de la droite-extrême.
Le député du Rhône Bruno Bonnell, à l'Assemblée nationale, le 27 juin 2017 © Tim Douet
Bruno Bonnell s’est porté candidat, jeudi soir, à la présidence du groupe LREM à l’Assemblée nationale. Mercredi, il avait pourtant confié à Lyon Capitale qu’il ne ferait pas un candidat idéal à cette importante fonction : “Soyons sérieux, je suis un électron libre.”
“Très choqué”, de l’existence d'un fichier classant et commentant le physique des élèves de l’école, Bernard Belletante, le directeur général de l’EM Lyon a déclaré “qu'une enquête interne allait être ouverte” et que “les étudiants, dont l’implication serait confirmée, seront convoqués en conseil de discipline”.  Il a d’ores et déjà évoqué la possibilité d’une exclusion.
Avec la loi ELAN, les personnes en situation de handicap seront-elles reléguées "au rez-de-chaussée, à côté du local poubelle" ? Contrairement à Bruno Bonnell, député LREM de Villeurbanne, le sénateur de la même circonscription Gilbert-Luc Devinaz considère que le projet de loi constitue une véritable "régression".
Le député du Rhône Bruno Bonnell, à l'Assemblée nationale, le 27 juin 2017 © Tim Douet
Le vote des députés entérinant le passage de 100 % à 10 % de logements neufs obligatoirement accessibles pour les personnes handicapées fait débat. Considérée comme une "grave régression sociale" par les acteurs de l'associatif, la mesure est notamment défendue par le député LREM Bruno Bonnell, qui estime que "le taux de 100 % est excessif quand la […]

Posts navigation

1 2 3 4 6 7 8